Dernière actu pour vous : ESSAI – La Jaguar Type D est-elle la meilleure voiture de course de l’histoire ?

Notre équipe vient de prendre connaissance de cet éditorial sur la thématique « voitures de collection ». Avec plaisir nous vous en apportons le principal plus bas.

Son titre troublant (ESSAI – La Jaguar Type D est-elle la meilleure voiture de course de l’histoire ?) est évocateur.

Le journaliste (présenté sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Le post peut en conséquence être pris au sérieux.

L’éditorial a été divulgué à une date notée 2022-08-19 07:40:00.

Dans le cadre de son programme Continuation, Jaguar vient de produire 25 exemplaires de sa Type D. Des modèles identiques à ceux des années 50 pluri-titrés dans les compétitions automobiles les plus prestigieuses. Nous avons eu le privilège de pouvoir en essayer une !

Coventry, au centre de l’Angleterre. Sous les premiers rayons du soleil de cette matinée d’été, l’herbe jaunie par une inhabituelle sècheresse se fait voler la vedette. Un petit groupe de personnes est amassé autour d’un engin profilé, gris pâle et à l’aileron qui rendrait jaloux n’importe quel grand squale.

A mesure que l’objet mystérieux se dévoile, un numéro apparaît dans un halo blanc. Le 70, tamponné sur l’interminable capot de la voiture et surplombant un nom, Jaguar. Fini le suspense, voici donc la Type D, la voiture de course vainqueur des 24 Heures du Mans en 1955 (l’année tragique), 1956 et 1957 ! Mais cet exemplaire a une petite particularité, il vient littéralement de sortir d’usine dans le cadre du programme Continuation de la marque anglaise. Un programme qui vise à produire en toute petite série des mythes de l’histoire de Jaguar comme la Type E Lightweight, la XKSS ou encore la Type C.

Et pour cause, dans les années 50, Jaguar avait prévu d’assembler 100 Type D. Un changement de règlement en compétition stoppa net la production à 75 unités. Pour boucler la boucle, et satisfaire de riches collectionneurs, le constructeur britannique a donc décidé de produire les 25 exemplaires restants de la Type D. Avec un cahier des charges très simple, celui de reproduire à l’identique le modèle originel.

A l’identique

Pour ce faire, les équipes de Jaguar Classic ont pu compter sur toute la documentation et les plans d’époque afin de satisfaire aux exigences définies en 1954 par le directeur de la compétition Lofty England et son équipe d’ingénieurs. Le design reprend donc fidèlement le coup de crayon de Malcolm Sayer, designer et ancien ingénieur aérodynamicien, à l’origine des Type C, D et E.

La petite barquette 2 places (le siège passager étant recouvert par un cache pendant les courses) se caractérise par son interminable capot avec son bosselage asymétrique, sa toute petite calandre ovale permettant de refroidir l’immense 6-cylindres en ligne 3.4 de 250 chevaux et surtout sa dérive placée derrière la tête du conducteur. Petit et riveté sur la version Shortnose de 1955, cet aileron de requin devient immense sur la version Longnose de 1956 afin d’augmenter la stabilité à haute vitesse.

Comme sur la Type D des 50’s, la Continuation repose sur une monocoque en aluminium avec 4 freins à disques. Si le système de freinage inédit pour l’époque avait déjà été inauguré par la Type C, la structure était quant à elle révolutionnaire. Et elle contribuera d’ailleurs à en faire une des voitures les plus victorieuses de l’histoire de la compétition automobile.

Au total, chacun des 25 exemplaires produits de la Type D Continuation aura demandé 3.000 heures de travail aux équipes de Jaguar Classic. Ce qui explique en partie le tarif demandé à l’unité, 2,2 millions d’euros. Une broutille quand on sait qu’une Type D des années 50 se négocie aux alentours de 20 millions d’euros !

Plongée dans le sport auto des années 50 !

A bord, ambiance années 50 assurée ! Le volant en bois à grande jante, les sièges en cuir, les trois pédales rapprochées ou encore le petit levier de vitesses et la longue commande de frein à main font faire un bond dans le passé.

Casque et lunettes enfilés, harnais attachés, il est temps de presser sur le bouton de démarrage. Et là, quelque chose se passe. L’adrénaline arrive au cerveau, en même temps que les tympans se percent au son du 6-cylindres. Sa musicalité est jouissive, à la fois rauque et envoutante. Un peu comme les meilleurs chanteurs de blues.

Les 250 chevaux n’ont aucun mal à faire décoller les 840 kg de la bête. Littéralement décoller puisqu’à plus de 220 km/h, le train avant semble flotter et la direction s’allège de manière exagérée. Et dire qu’à l’époque, Mike Hawthorn et les autres pilotes atteignaient 280 km/h de vitesse maximale avec cette voiture sur la ligne droite des Hunaudières…

Toujours est-il qu’au bout, il faut freiner ! Et la Type D ne souffre d’aucune critique en la matière, nécessitant tout de même des talons-pointes pour optimiser le passage de rapports de la boîte à 4 vitesses non-synchronisées.

Quelques mouvements de caisse en virage et une belle tendance à se dandiner du train arrière nous rappellent que bien qu’elle soit neuve, la Type D Continuation est une voiture qui a plus de 65 ans de conception. Tout comme ses pneus ! Mais l’expérience reste incroyable, surtout pour la sonorité inégalée (et la poussée) du moteur entre 4.000 et 6.000 tr/minutes. Logique que les 25 exemplaires aient été vendus en quelques instants car il est difficile de trouver une voiture contemporaine aussi fantasmatique !

Bibliographie :

Le guide Peugeot 205 GTI rallye,….,A voir et à lire. . Disponible sur internet.

Porsche 911 type 964.,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

PORSCHE, l’excellence.,Clicker Ici .

La Fiat 500 de mon père.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Ca se propage sur le web : Emmanuelle Keita nommée Directrice Artistique d’une grande marque espagnole – Abidjanshow.com

En fouillant le web j’ai relevé un papier qui va vous séduire. Son propos est « voitures de collection ».

Son titre (Emmanuelle Keita nommée Directrice Artistique d’une grande marque espagnole – Abidjanshow.com) est évocateur.

Présenté sous le nom «d’anonymat
», l’écrivain est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour d’autres papiers qu’il a publiés sur internet.

Vous pouvez par conséquent vous fier aux révélations qu’il donne.

L’article en question :

La blogueuse ivoirienne Emmanuelle Keïta vient de rejoindre l’équipe d’une importante marque de mode espagnole appelée Coul Collection.

Cette nouvelle entreprise dans la mode est une maison de couture de luxe située dans la mer Méditerranée espagnole avec de fortes racines africaines.

Les pièces et les valeurs culturelles qui incarnent l’entreprise sont un mélange de tradition et de culture liées à la nature.

Lire aussi : “J’aimerais faire des featuring avec Fally Ipupa et…”Eudoxie Yao donne ses ambitions pour la suite de sa carrière musicale

L’entreprise a annoncé ce jeudi 18 août avoir fait de l’influenceuse ivoirienne Emmanuelle Kéita sa Directrice Artistique. Une nomination qui a été suivie par la remise d’une voiture de services hors du commun.

Séduite par cette voiture de luxe, elle a dit être ravie mais qu’elle craint d’abîmer ce bijou que lui a offert la marque espagnole. L’annonce du lancement officiel de la marque se fera très bientôt informe l’entreprise.

Pour Emmanuelle Kéita, c’est une excellente collaboration qui fera taire ses détracteurs s’interrogeant sur ses sources de revenus.

Kablan Carmel

VOUS AIMEREZ AUSSI

Ce sujet correspond à vos recherches vous aimerez beaucoup ces ouvrages:

Mini, 60 ans.,Clicker Ici .

Histoire des Rallyes 1987-1996,….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Citroën DS, la….,Ouvrage .

Enzo ferrari, une vie pour la….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Sur internet : Près de Rouen, un rassemblement de vieilles machines agricoles, dimanche 21 août 2022

Voici un nouvel article qui va couronner notre revue de presse sur « voitures de collection ».

Son titre (Près de Rouen, un rassemblement de vieilles machines agricoles, dimanche 21 août 2022) est évocateur.

Identifié sous la signature «d’anonymat
», l’éditorialiste est positivement connu.

La confiance est par conséquent éminente concernant cet article.

Voilà ll’article :

Portrait. Jean-Claude Plessis, passionné par les machines agricoles vintage, participe au rassemblement des vieilles mécaniques, dimanche à Quincampoix.

Publié: 19 Août 2022 à 11h42

Temps de lecture:
2 min

L’association Quincampoix-loisirs a lancé il y a quinze ans le rassemblement des vieilles mécaniques. Une initiative qui avait aussitôt séduit Jean-Claude Plessis, un habitant de la commune passionné par les anciennes machines agricoles et forestières.

Quand on rentre dans sa propriété de 1700 mètres carrés, on comprend tout de suite que cet homme-là est dévoré par une passion : les vieilles mécaniques. Rangées dans des hangars et des conteneurs, elles sont partout : deux débardeurs de 80 chevaux, de la marque Latil, datant des années 50 rendent hommage à son père, débardeur forestier dans le département de la Seine-Maritime. « C’est là que cette passion est née, raconte Jean Claude. Le jeudi, jour sans école de l’époque, j’aidais mon père et conduisais déjà ses machines… »

Dans leur jus ou presque

Un peu plus loin, ailes et capots flambant neufs, c’est un tracteur Ferguson qui apparaît : « Pour celui-là, j’ai eu l’opportunité de le rénover ; les autres, je les laisse dans leur jus . » Dans leur jus ? pas tout à fait… Jean-Claude ajoute parfois sa patte : une fendeuse de bûches fabriquée maison tractée par telle machine ou encore les six cylindres d’une moissonneuse qu’il a ajoutés sur un « John Deere » pour le booster violemment… Parmi les machines agricoles ou forestières, une Jeep à laquelle il n’a pas résisté : « Elle a pris beaucoup de valeur, elle a servi pendant la guerre d’Algérie. »

Présent il y a quinze ans pour la première édition du rassemblement, Jean-Claude le sera encore dimanche avec quatre machines dont sa dernière acquisition, un Someca qu’il a sauvé de la casse comme il aime l’expliquer pour justifier sa pulsion de collectionneur…

Dimanche 21 août toute la journée, route de Neufchâtel (sortie nord) dans un herbage, grand rassemblement de vieilles mécaniques et marché fermier.

Lire aussi

INFOGRAPHIE. Dans l’agglo de Rouen, combien coûte aux familles la rentrée scolaire ?

À Sotteville-lès-Rouen, un immeuble en construction menace de s’effondrer, la Ville prend un arrêté

Explosion de violence d’un homme alcoolique à Rouen : il est condamné à un an de prison

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Politique
Quincampoix (Seine-Maritime)

Parutions sur le même thème:

ASTON MARTIN, Panorama….,Ouvrage .

COCCINELLE, La Volkswagen Type 1….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Youngtimers.,Le livre .

La Citroën AMI 6, 8 et….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Revue de presse web : Praz-sur-Arly Les baptêmes en voiture seront de retour au Rétromobile

Je viens de lire cet éditorial sur la thématique « voitures de collection ». Avec plaisir nous vous en apportons l’essentiel plus bas.

Le titre saisissant (Praz-sur-Arly Les baptêmes en voiture seront de retour au Rétromobile) en dit long.

Sachez que l’éditorialiste (annoncé sous le nom d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez prendre connaissance de ces révélations en toute confiance.

La date de parution est 2022-08-19 04:45:00.

Texte d’origine :

Après deux ans de privation à cause de la Covid, les amateurs de voitures de collection pourront de nouveau monter à bord des modèles présentés lors du 10e  Rétromobile de Praz-sur-Arly, dimanche 21 a …

Parutions:

Savoir réparer et entretenir sa voiture.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Les véhicules alliés du D-Day.,Ouvrage .

Construire ses voitures en Lego.,Ouvrage .

Citroën, 100 ans – coffret.,Ouvrage .

Sur le web : Un salon pour admirer les voitures rétro dans l’Albanais

Nos rédacteurs ont remarqué un texte sur le web dont la thématique est «voitures de collection».

Son titre séduisant (Un salon pour admirer les voitures rétro dans l’Albanais) est sans confusion.

Le rédacteur (présenté sous la signature d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres papiers qu’il a publiés sur internet.

La fiabilité est par conséquent impérieuse concernant ce post.

L’article a été publié à une date mentionnée 2022-08-19 04:00:00.

L’article original :

Ce week-end, le Club Auto Rétro de l’Albanais propose la 35e édition de son rassemblement de véhicules anciens au boulodrome Robert-Ramel de Rumilly.

Ouvrages sur le même thème:

La Ford Taunus 17M de mon père.,Ouvrage .

Porsche 944-924-968.,Clicker Ici .

La Renault Espace De mon père.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Véhicules industriels et jouets des Trente Glorieuses.,Clicker Ici Best sellers.

Cela se propage sur le web : Un salon pour admirer les voitures rétro dans l’Albanais

Voilà qui va vous intéresser : Un nouvel encart que je viens de découvrir sur le web et que nous vous proposons ci-dessous. Le sujet est « voitures de collection ».

Le titre séduisant (Un salon pour admirer les voitures rétro dans l’Albanais) en dit long.

Annoncé sous la signature «d’anonymat
», le journaliste est connu et fiable pour plusieurs autres posts qu’il a publiés sur internet.

La confiance est en conséquence éminente concernant cet article.

Le post a été divulgué à une date indiquée 2022-08-19 04:00:00.

Ce week-end, le Club Auto Rétro de l’Albanais propose la 35e édition de son rassemblement de véhicules anciens au boulodrome Robert-Ramel de Rumilly.

Parutions sur un thème similaire:

Le Mans Classic 2018 – coffret.,A voir et à lire. Meilleur ouvrage de sa catégorie.

La PEUGEOT 305 de mon père.,Ouvrage .

Apprendre l’espagnol en Voiture: Histoires Courtes pour Débutants et Intermédiaires A2 – B1: 12 Histoires Faciles en Espagnol et en Français pour Adultes et Enfants: Bilingue Text en Parallèle (B2).,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Les plus belles Fiat des….,A voir et à lire. .

Infos toute fraiche : Automobile. Vous pourrez bientôt transformer votre vieille R5 en véhicule électrique !

Voilà qui va vous convenir : Un nouvel éditorial que nous venons de trouver sur internet et que nous vous reproduisons ci-dessous. La thématique est « voitures de collection ».

Le titre (Automobile. Vous pourrez bientôt transformer votre vieille R5 en véhicule électrique !) est parlant.

Identifié sous la signature «d’anonymat
», le journaliste est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres papiers qu’il a publiés sur internet.

Il n’y a aucune raison de douter du sérieux de ces informations.

Sachez que la date de publication est 2022-08-18 23:05:00.

Texte :

Nous avons déjà eu l’occasion de parler plusieurs fois du phénomène du rétrofit dans nos colonnes, depuis quelques années. Le rétrofit consiste à démonter le moteur, le réservoir et le système d’échappement d’un vieux véhicule, pour les remplacer par un moteur électrique et des batteries.

Résultat, on garde son ancienne voiture mais celle-ci est désormais un véhicule 100% électrique. Une formule qui peine à décoller, mais qui intéresse désormais certains constructeurs, comme Renault, qui nous a conviés à essayer sa R5 rétrofit.

La batterie et le moteur électrique remplacent la mécanique d'origine. Photo DR

La batterie et le moteur électrique remplacent la mécanique d'origine. Photo DR

La batterie et le moteur électrique remplacent la mécanique d’origine. Photo DR

Le rétrofit patine 

Depuis le 13 mars 2020, et l’adoption du décret rendant légale cette pratique, de nombreuses sociétés auto-proclamées “spécialistes du rétrofit” se sont lancées sur le créneau, à grands renforts de communication.

Mais où sont les voitures rétrofitées ? Des sociétés comme REV Mobilities, Transition-One ou Retrofuture le promettent depuis des années, elles vont révolutionner ce marché grâce à leurs milliers de commandes en attente ou à leurs gammes de modèles à transformer. Rien que chez Retrofuture, on vous propose de nombreux modèles, du Land Rover Defender à la Mercedes SL, en passant par la Coccinelle, la Fiat 500 ou la Rolls-Royce.

Des chiffres et des catalogues impressionnants qui cachent pourtant une toute autre réalité pour le moment : deux ans après les débuts officiels du rétrofit en France, seules dix voitures ont été réellement transformées dans notre pays !

Une affaire de spécialistes

Les rares modèles immatriculés et homologués sont le fruit du Mehari Club Cassis, entreprise spécialisée dans la Mehari et la 2CV, qui commercialise des kits à installer sur les trois seuls modèles homologués sur le marché français : la 2CV, la 2CV camionnette et la Renault 4. Une homologation qui doit se faire modèle par modèle et dont le coût dépasse facilement les 300 000 €.

Difficile d’imaginer ces sociétés, qui promettent des Rolls-Royce, Porsche 928 ou Jaguar XJS rétrofitées, dépenser autant pour homologuer des modèles aussi rares et impossibles à rentabiliser. Ce qui ne les empêche pas de les proposer sur leur brochure et de continuer à prendre des acomptes.

Avec 30 chevaux, cette R5 n'est pas une GTI. Photo DR

Avec 30 chevaux, cette R5 n'est pas une GTI. Photo DR

Avec 30 chevaux, cette R5 n’est pas une GTI. Photo DR

Mehari Club Cassis

Pour réaliser sa R5 rétrofit, Renault s’est donc naturellement penché vers le Mehari Club Cassis, seule société ayant réussi l’homologation de modèles rétrofités.

La R5 rétrofit reprend donc le kit déjà légal sur les Citroën 2CV et Renault 4. Le moteur est remplacé par un moteur électrique, des batteries et un système de chauffage. Grosse originalité de cette Renault 5 rétrofit, elle conserve sa boîte de vitesses d’origine ! Nous y reviendrons plus loin.

L’homologation de cette R5 est en cours, mais le prix de vente annoncé par la société, pour la transformation, est de l’ordre de 13 000 €. Un tarif qui pourra être amputé des aides au rétrofit, comprises entre 2 000 et 5 000 €. En attendant, prenons le volant d’un des premiers prototypes.

On oublie vite qu'on est au volant d'une électrique. Photo DR

On oublie vite qu'on est au volant d'une électrique. Photo DR

On oublie vite qu’on est au volant d’une électrique. Photo DR

Des performances modestes

Au premier abord, impossible de distinguer cette Renault 5 rétrofit d’une version classique. En s’approchant de plus près, tout juste remarque-t-on une peinture jaune pailletée, un tableau de bord repeint en blanc et de nouveaux coloris de sellerie et de contre-portes du plus bel effet. Tout est identique à la R5, mais avec des couleurs mises à jour.

Pour démarrer, on dispose toujours de la traditionnelle clé de contact. Après l’avoir actionnée, on attend l’extinction d’un petit voyant orange sur l’instrumentation. On peut alors passer la seconde ! On ne démarre pas en première, vitesse réservée pour les démarrages en côte.

Les premiers mètres sont déroutants, loin du coup de pieds au derrière ressenti au volant de nombreuses électriques, cette R5 affiche un tempérament plus modeste. Avec un moteur de 22 kW, soit à peine 30 chevaux, elle est même moins puissante que la Renault 5 originale.

La tenue de route est d'époque : ça prend du roulis. Photo DR

La tenue de route est d'époque : ça prend du roulis. Photo DR

La tenue de route est d’époque : ça prend du roulis. Photo DR

Le charme de l’ancienne

 Sur la route, on retrouve vite des réflexes oubliés, comme l’anticipation au freinage.

Le mode de propulsion de cette R5 est électrique, mais tout le reste est d’origine, à commencer par les freins et la direction. C’est cette dernière qui surprend le plus, dure en manœuvre car non assistée, elle se montre très floue à partir de 70 km/h. Un défaut “d’origine” sur la Renault 5, largement amplifié sur notre modèle d’essai, un prototype brut de décoffrage, assemblé pour les festivités autour de Roland Garros.

Dans les virages, là aussi on retrouve le comportement atypique des R5 originales. On prend beaucoup de roulis, une sensation oubliée et finalement attachante.

Pas de freinage régénératif sur cette R5 rétrofit. Photo DR

Pas de freinage régénératif sur cette R5 rétrofit. Photo DR

Pas de freinage régénératif sur cette R5 rétrofit. Photo DR

Électrique avec boîte

Après avoir démarré en seconde, vous pourrez passer la troisième vitesse vers 40 km/h sur le plat. Un changement de vitesse qui se fait sans toucher à l’accélérateur. Pas de compte-tours sur cette version, ni de bruit de moteur, le changement se fait au feeling. C’est naturellement que l’on peut sentir la courbe de puissance baisser.

À partir de 70-80 km/h, on peut rouler en quatrième. Une vitesse largement suffisante sur le réseau secondaire tant la tenue de cap est approximative. Un défaut qui devrait être réglé sur les modèles définitifs.

Autre originalité, il n’y a pas de freinage régénératif et donc pas de récupération d’énergie. Un système qui serait bien trop cher et complexe à réaliser sur un kit de rétrofit.

Avec une autonomie de 80 km, on ne s'éloigne pas trop. Photo DR

Avec une autonomie de 80 km, on ne s'éloigne pas trop. Photo DR

Avec une autonomie de 80 km, on ne s’éloigne pas trop. Photo DR

Autonomie et recharge

Avec une autonomie annoncée à 80 km, cette Renault 5 des temps modernes ne sera pas destinée aux voyages au long cours. Une autonomie confirmée par notre essai sur le réseau secondaire autour de l’usine Renault de Flins. Une réalité qui réduit d’autant le rayon d’action de cette voiture. Impossible d’aller se promener au-delà de 40 km autour de chez vous.

Pour la recharge, le chargeur embarqué de 3 kW autorise une recharge en 3h30 ou en 5 heures sur une prise domestique classique. Le pack batterie homologué est de 10.7 kWh.

À noter que le poids de cette Renault 5 est équivalent à celui de la R5 d’origine, à 90 kilos près.

Cette R5 se montre agréable, mais qui va dépenser autant ? Photo DR

Cette R5 se montre agréable, mais qui va dépenser autant ? Photo DR

Cette R5 se montre agréable, mais qui va dépenser autant ? Photo DR

Bilan

Cette R5 se montre finalement très attachante. On conserve ce qui fait la particularité des voitures anciennes, comme l’ambiance, le comportement, les performances, on perd uniquement…la bande son et le rayon d’action. Des concessions qui paraissent minimes comparées au tarif. Même avec une prime au rétrofit, la transformation reviendra à environ 10 000 €.

Sur un véhicule populaire dont la côte reste modeste, cela représente un lourd investissement. Si vous devez d’abord acheter une R5 en bon état pour la faire équiper ensuite, comptez un bon 20 000 € aides déduites. Le prix à payer pour pouvoir rouler partout, en silence.

Ce propos vous a fasciné vous adorerez également ces livres:

PORSCHE, l’excellence.,Clicker Ici Ouvrage de référence.

Motos de la gendarmerie nationale.,(la couverture) .

La Matra 530 de mon père.,Ouvrage .

PORSCHE, l’excellence.,Clicker Ici .

Decouvrez ce texte : Une Golf R au toit écrasé sur la route comme si de rien n’était

Notre équipe va porter à votre connaissance ce texte qui vient de paraître, dont le thème est «voitures de collection».

Le titre saisissant (Une Golf R au toit écrasé sur la route comme si de rien n’était) est parlant.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», l’éditorialiste est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Il n’y a pas de raison de ne pas croire du sérieux de ces infos.

Le conducteur a-t-il voulu en faire une Scirocco ? Quand on pense avoir tout vu, ce petit clip vient nous rappeler que la vie peut encore nous surprendre de temps en temps. On peut dire que cette Golf …

Lecture:

Simca Aronde De mon père.,Clicker Ici Ouvrage de référence.

Moteurs Ferrari.,Clicker Ici Ouvrage de référence.

La Renault 16 de mon père.,Ouvrage .

La PEUGEOT 305 de mon père.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Relecture de l’article : Toulon-sur-Arroux Les voitures anciennes créent l’échange

A noter, ce texte sur le web dont la thématique est « voitures de collection » et qui va vous réjouir.

Le titre troublant (Toulon-sur-Arroux Les voitures anciennes créent l’échange) en dit long.

Annoncé sous le nom «d’anonymat
», le pigiste est positivement connu.

Il n’y a pas de raison de ne pas croire du sérieux de ces informations.

L’encart a été divulgué à une date notée 2022-08-18 09:55:00.

Le dialogue entre passionnés de voitures de collection est le principe même du rassemblement bimensuel de la “Rencontre des deux clochers” proposée par le Club des anciennes de Toulon-sur-Arroux.

Ouvrages sur le même thème:

Citroën DS, monumentale (Coffret).,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Le guide de la Peugeot 203.,Ouvrage .

L’Austin Metro De mon père.,Ouvrage .

Les Renault 9 et 11 de mon père.,Clicker Ici .

Information pour les fans : La course cycliste « Bretagne Classic » avec les équipes du Tour de France à Meucon le 28 août – Meucon

Ce post ayant pour thématique « voitures de collection » se propage sur internet, nous avons décidé de vous le révéler plus bas.

Le titre saisissant (La course cycliste « Bretagne Classic » avec les équipes du Tour de France à Meucon le 28 août – Meucon) est parlant.

Sachez que le chroniqueur (présenté sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres éditoriaux qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez donc vous fier aux révélations qu’il communique.

L’encart a été divulgué à une date notée 2022-08-18 07:25:00.

Dimanche 28 août, la « Bretagne Classic », épreuve cycliste du calendrier UCI WorldTour, passera par la commune de Meucon. Il s’agit de l’événement sportif international du plus haut niveau en Bretagne.

On retrouvera dans la course les champions du Tour de France, les deux premiers Vingegaard et Pogacar, mais aussi le maillot vert Wout Van Aert, et bien sûr les meilleurs Bretons Gaudu, Barguil, Madouas.

Le peloton sera composé de 168 cyclistes de 30 nationalités, ce sont les mêmes équipes qu’au Tour de France.

Partie de Plouay à 10 h 50, la course traversera Meucon dimanche 28 août entre 12 h et 12 h 30, en entrant par la D308 par Cadual et Norbrat avant de rejoindre Saint-Avé.

Des signaleurs pour sécuriser le passage des coureurs sont toujours recherchés. Les signaleurs sont mobilisés à un carrefour une demi-heure avant le passage de la course jusqu’au passage de la voiture-balai (soit un maximum de 40 minutes).

Pratique

Contact : tranvaux.jean-yves@wanadoo.fr, 06 80 98 91 53 ou 06 32 38 78 31.

Parutions sur le même thème:

Chevrolet muscle cars 1955-1974.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Les plus belles Simca des….,A voir et à lire. .

Les plus belles Mustang.,Le livre Pour tous les pationnés.

Renault 25 De mon père.,Ouvrage .