Dernière actu pour les fans : Roanne. Il retape et collectionne les voitures anciennes

Voilà qui va vous réjouir : Un nouveau texte que je viens de découvrir sur le web et que nous vous produisons ci-dessous. Le propos est « voitures de collection ».

Son titre séduisant (Roanne. Il retape et collectionne les voitures anciennes) parle de lui-même.

Annoncé sous le nom «d’anonymat
», le rédacteur est positivement connu.

Sachez que la date d’édition est 2022-08-21 12:00:00.

Texte original :

Notre série d’été

Ces passionnés de voitures anciennes

Comptant près de 90 membres, le Club roannais des amateurs d’automobiles de collection (Craac) ne manque pas de passionnés. Qu’il s’agisse de voitures, de camions, d’utilitaires ou de deux-roues, tous ont l’amour de la mécanique ancienne chevillée au corps. Daniel Fiot en est la parfaite illustration. Aujourd’hui âgé de 74 ans, sa passion n’est pas nouvelle.

Une 4 CV à 18 ans

«  J’ai toujours aimé les voitures. À 18 ans, j’ai acheté une 4 CV avec laquelle j’ai fait quelques acrobaties  » sourit-il.

Les 4 CV, c’est d’ailleurs un peu un fil rouge pour Daniel qui a de nouveau craqué pour ce véhicule à l’époque de son mariage. Mais,…

Parutions sur un thème analogue:

Les véhicules alliés de la libération.,Le livre . Ouvrage de référence.

Les métiers du rail.,Ouvrage .

SIMCA en compétition (1969-1974).,Le livre .

Les véhicules alliés de la libération.,Le livre .

Cela se propage sur le web : 260 passionnés de retro-camping rassemblés à Etréham depuis une semaine

Cela-se-propage-sur-le-web-260-passionnes-de

A lire, ce post sur le web dont la thématique est « voitures de collection » et qui a des chances de vous réjouir.

Son titre séduisant (260 passionnés de retro-camping rassemblés à Etréham depuis une semaine) est parlant.

Le rédacteur (identifié sous la signature d’anonymat
) est positivement connu.

L’encart a été diffusé à une date notée 2022-08-21 04:57:00.

L’article mentionné :

À peine arrivés sur les lieux, nous voilà plongés dans les années 50 à 70.  Ici, les caravanes ont remplacé les mobil-homes habituels. Les dames sont habillées avec des robes d’époques, coiffures assorties et bandeaux dans les cheveux.

Marie-Hélène est l’une d’entre-elles. Sa caravane, elle en est passionnée. Dans son véhicule, qui date de 1965, tout est en bois : lit, table, meubles…Rideaux à fleurs rouge, table à carreaux à orange…tout semble être figé dans le temps.

Marie-Hélène et sa caravane de 1965.
Marie-Hélène et sa caravane de 1965. © Radio France
Cyrielle LE HOUËZEC

Mais sa caravane lui rappelle surtout plein de souvenirs : 

« J’ai passé mes vacances dans le sud de la France avec mes parents, mes enfants ont passé leurs vacances en camping dans cette caravane avec plein de bonheur, mes petits-enfants aussi, et la 4e génération va arriver, avec toujours la même caravane. C’est vraiment une histoire de famille ».

Des collections vintages grâce aux vide-greniers

Sa voisine, Prescillia, est venue de la Bourgogne pour participer. Et dans sa famille, tout le monde s’est mis à l’aventure vintage. Pour elle, tout a commencé, il y a une dizaine d’années : 

« Je suis tombée dedans grâce à mon mari. C’est lui qui était passionné de vieilles voitures. Et petit à petit, on a commencé à acheter du mobilier, de la vaisselle, des rideaux d’époque, et même des robes. Et même à la maison, tout est vintage ! ».

Prescillia et Ambre, venues de la Bourgogne pour participer. Elles collectionnent des objets dans les vide-greniers depuis des années.
Prescillia et Ambre, venues de la Bourgogne pour participer. Elles collectionnent des objets dans les vide-greniers depuis des années. © Radio France
Cyrielle LE HOUËZEC

Sa collection, elle l’a remplie particulièrement grâce aux vide-greniers, brocantes et vide-maison. Aujourd’hui, son mode de vie surprend ses amis « Ils me disent parfois que j’ai la même table de nuit que leur grand-mère, ou les mêmes assiettes, c’est toujours bien perçu. »

Sa fille aussi est tombée dedans. Ambre, 10 ans, enfourche son vieux vélo Peugeot avec sa robe des années 50-60.

« Je n’aime que les vélos anciens. Quand j’étais petite, j’avais déjà un vieux tricycle. Même au quotidien, j’écoute des disques. Nous avons à la maison un tourne-disque, je préfère écouter de vielles musiques, j’adore. »   

Revivre la nostalgie ensemble

Delphine, elle, ne se voit pas passer un seul été sans rétro-camping. Cette Normande aime retrouver chaque année les passionnés, qu’elle connaît bien maintenant : 

« On partage des moments forts autour de notre passion commune. On revit une époque formidable, qu’on a connu. Je suis née en 1968. C’est toute mon enfance. »

Cet événement, c’est Jean-Philippe L’honoré et sa femme, Céline qui l’ont organisé. 18 mois de préparation. Un rassemblement qui touche toutes les générations : enfants, actifs, retraités. Et surtout, qui ravive la nostalgie, explique-t-il : 

« On essaie tous de retrouver la caravane de notre enfance. Mes enfants aussi essaieront de retrouver des caravanes des années 2000. La collection évolue, comme les voitures, les objets. On recherche notre enfance. C’est la nostalgie qui prime ».

Au-delà des retrouvailles, l’association a également organisé des activités, comme par exemple un vide-caravane. Guides du routard, vieille vaisselle, vieux appareils électro-ménagers…Tout l’indispensable pour remplir sa caravane.

Les campeurs prennent part au vide-caravane organisé par l'association retro-club camping
Les campeurs prennent part au vide-caravane organisé par l’association retro-club camping © Radio France
Esteban Pinel

Ce dimanche, les caravanes devraient être nombreuses sur la route, les participants quittent le campement dès aujourd’hui.

fbq(‘init’, ‘188365081922073’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Bibliographie :

Citroën 2CV, 70 ans de popularité.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

La Matra 530 de mon père.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Citroën, un génie d’avance.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Motos de la gendarmerie nationale.,(la couverture) . Disponible à l’achat sur les plateformes Amazon, Fnac, Cultura ….

Sur internet : 260 passionnés de retro-camping rassemblés à Etréham depuis une semaine

Voilà qui va vous plaire : Un nouvel éditorial que nous venons de voir sur le web et que nous vous produisons ci-dessous. La thématique est « voitures de collection ».

Son titre (260 passionnés de retro-camping rassemblés à Etréham depuis une semaine) en dit long.

Sachez que l’éditorialiste (présenté sous le nom d’anonymat
) est connu et fiable.

Cet encart peut de ce fait être pris au sérieux.

La date de publication est 2022-08-21 04:57:00.

À peine arrivés sur les lieux, nous voilà plongés dans les années 50 à 70.  Ici, les caravanes ont remplacé les mobil-homes habituels. Les dames sont habillées avec des robes d’époques, coiffures assorties et bandeaux dans les cheveux.

Marie-Hélène est l’une d’entre-elles. Sa caravane, elle en est passionnée. Dans son véhicule, qui date de 1965, tout est en bois : lit, table, meubles…Rideaux à fleurs rouge, table à carreaux à orange…tout semble être figé dans le temps.

Marie-Hélène et sa caravane de 1965.
Marie-Hélène et sa caravane de 1965. © Radio France
Cyrielle LE HOUËZEC

Mais sa caravane lui rappelle surtout plein de souvenirs : 

« J’ai passé mes vacances dans le sud de la France avec mes parents, mes enfants ont passé leurs vacances en camping dans cette caravane avec plein de bonheur, mes petits-enfants aussi, et la 4e génération va arriver, avec toujours la même caravane. C’est vraiment une histoire de famille ».

Des collections vintages grâce aux vide-greniers

Sa voisine, Prescillia, est venue de la Bourgogne pour participer. Et dans sa famille, tout le monde s’est mis à l’aventure vintage. Pour elle, tout a commencé, il y a une dizaine d’années : 

« Je suis tombée dedans grâce à mon mari. C’est lui qui était passionné de vieilles voitures. Et petit à petit, on a commencé à acheter du mobilier, de la vaisselle, des rideaux d’époque, et même des robes. Et même à la maison, tout est vintage ! ».

Prescillia et Ambre, venues de la Bourgogne pour participer. Elles collectionnent des objets dans les vide-greniers depuis des années.
Prescillia et Ambre, venues de la Bourgogne pour participer. Elles collectionnent des objets dans les vide-greniers depuis des années. © Radio France
Cyrielle LE HOUËZEC

Sa collection, elle l’a remplie particulièrement grâce aux vide-greniers, brocantes et vide-maison. Aujourd’hui, son mode de vie surprend ses amis « Ils me disent parfois que j’ai la même table de nuit que leur grand-mère, ou les mêmes assiettes, c’est toujours bien perçu. »

Sa fille aussi est tombée dedans. Ambre, 10 ans, enfourche son vieux vélo Peugeot avec sa robe des années 50-60.

« Je n’aime que les vélos anciens. Quand j’étais petite, j’avais déjà un vieux tricycle. Même au quotidien, j’écoute des disques. Nous avons à la maison un tourne-disque, je préfère écouter de vielles musiques, j’adore. »   

Revivre la nostalgie ensemble

Delphine, elle, ne se voit pas passer un seul été sans rétro-camping. Cette Normande aime retrouver chaque année les passionnés, qu’elle connaît bien maintenant : 

« On partage des moments forts autour de notre passion commune. On revit une époque formidable, qu’on a connu. Je suis née en 1968. C’est toute mon enfance. »

Cet événement, c’est Jean-Philippe L’honoré et sa femme, Céline qui l’ont organisé. 18 mois de préparation. Un rassemblement qui touche toutes les générations : enfants, actifs, retraités. Et surtout, qui ravive la nostalgie, explique-t-il : 

« On essaie tous de retrouver la caravane de notre enfance. Mes enfants aussi essaieront de retrouver des caravanes des années 2000. La collection évolue, comme les voitures, les objets. On recherche notre enfance. C’est la nostalgie qui prime ».

Au-delà des retrouvailles, l’association a également organisé des activités, comme par exemple un vide-caravane. Guides du routard, vieille vaisselle, vieux appareils électro-ménagers…Tout l’indispensable pour remplir sa caravane.

Les campeurs prennent part au vide-caravane organisé par l'association retro-club camping
Les campeurs prennent part au vide-caravane organisé par l’association retro-club camping © Radio France
Esteban Pinel

Ce dimanche, les caravanes devraient être nombreuses sur la route, les participants quittent le campement dès aujourd’hui.

Bibliographie :

L’Atelier automobile des princesses.,Ouvrage .

Histoire des Rallyes 1987-1996,….,Ouvrage .

La Voiture versée.,Ouvrage .

Chevrolet Camaro.,Ouvrage .

Article tout frais : 260 passionnés de retro-camping rassemblés à Etréham depuis une semaine

Dans le cadre de notre mandat d’information, nous publions ci-dessous un texte vu sur le web il y a peu. Le thème est «voitures de collection».

Le titre (260 passionnés de retro-camping rassemblés à Etréham depuis une semaine) parle de lui-même.

Le journaliste (présenté sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Il n’y a pas de raison de douter de la fiabilité de ces révélations.

La date de parution est 2022-08-21 04:57:00.

Voici ll’article :

À peine arrivés sur les lieux, nous voilà plongés dans les années 50 à 70.  Ici, les caravanes ont remplacé les mobil-homes habituels. Les dames sont habillées avec des robes d’époques, coiffures assorties et bandeaux dans les cheveux.

Marie-Hélène est l’une d’entre-elles. Sa caravane, elle en est passionnée. Dans son véhicule, qui date de 1965, tout est en bois : lit, table, meubles…Rideaux à fleurs rouge, table à carreaux à orange…tout semble être figé dans le temps.

Marie-Hélène et sa caravane de 1965.
Marie-Hélène et sa caravane de 1965. © Radio France
Cyrielle LE HOUËZEC

Mais sa caravane lui rappelle surtout plein de souvenirs : 

« J’ai passé mes vacances dans le sud de la France avec mes parents, mes enfants ont passé leurs vacances en camping dans cette caravane avec plein de bonheur, mes petits-enfants aussi, et la 4e génération va arriver, avec toujours la même caravane. C’est vraiment une histoire de famille ».

Des collections vintages grâce aux vide-greniers

Sa voisine, Prescillia, est venue de la Bourgogne pour participer. Et dans sa famille, tout le monde s’est mis à l’aventure vintage. Pour elle, tout a commencé, il y a une dizaine d’années : 

« Je suis tombée dedans grâce à mon mari. C’est lui qui était passionné de vieilles voitures. Et petit à petit, on a commencé à acheter du mobilier, de la vaisselle, des rideaux d’époque, et même des robes. Et même à la maison, tout est vintage ! ».

Prescillia et Ambre, venues de la Bourgogne pour participer. Elles collectionnent des objets dans les vide-greniers depuis des années.
Prescillia et Ambre, venues de la Bourgogne pour participer. Elles collectionnent des objets dans les vide-greniers depuis des années. © Radio France
Cyrielle LE HOUËZEC

Sa collection, elle l’a remplie particulièrement grâce aux vide-greniers, brocantes et vide-maison. Aujourd’hui, son mode de vie surprend ses amis « Ils me disent parfois que j’ai la même table de nuit que leur grand-mère, ou les mêmes assiettes, c’est toujours bien perçu. »

Sa fille aussi est tombée dedans. Ambre, 10 ans, enfourche son vieux vélo Peugeot avec sa robe des années 50-60.

« Je n’aime que les vélos anciens. Quand j’étais petite, j’avais déjà un vieux tricycle. Même au quotidien, j’écoute des disques. Nous avons à la maison un tourne-disque, je préfère écouter de vielles musiques, j’adore. »   

Revivre la nostalgie ensemble

Delphine, elle, ne se voit pas passer un seul été sans rétro-camping. Cette Normande aime retrouver chaque année les passionnés, qu’elle connaît bien maintenant : 

« On partage des moments forts autour de notre passion commune. On revit une époque formidable, qu’on a connu. Je suis née en 1968. C’est toute mon enfance. »

Cet événement, c’est Jean-Philippe L’honoré et sa femme, Céline qui l’ont organisé. 18 mois de préparation. Un rassemblement qui touche toutes les générations : enfants, actifs, retraités. Et surtout, qui ravive la nostalgie, explique-t-il : 

« On essaie tous de retrouver la caravane de notre enfance. Mes enfants aussi essaieront de retrouver des caravanes des années 2000. La collection évolue, comme les voitures, les objets. On recherche notre enfance. C’est la nostalgie qui prime ».

Au-delà des retrouvailles, l’association a également organisé des activités, comme par exemple un vide-caravane. Guides du routard, vieille vaisselle, vieux appareils électro-ménagers…Tout l’indispensable pour remplir sa caravane.

Les campeurs prennent part au vide-caravane organisé par l'association retro-club camping
Les campeurs prennent part au vide-caravane organisé par l’association retro-club camping © Radio France
Esteban Pinel

Ce dimanche, les caravanes devraient être nombreuses sur la route, les participants quittent le campement dès aujourd’hui.

Lecture:

La Matra 530 de mon père.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

La Renault Espace De mon père.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Corvette.,Ouvrage .

Peugeot V6, 50 ans de prestige….,A voir et à lire. Top 10 dans sa cathégorie.

Die Aufregung vor dem Start (Oldtimer-Blogartikel vom 21.08.2022) | (service auto)

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Wer schon einmal am Start einer Rallye dabei war, weiss, dass immer ein wenig Aufregung herrscht, dass die Teilnehmer unruhig werden und ungeduldig die baldige Abfahrt ersehnen.

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Je näher der Startzeitpunkt kommt, umso spürbarer ist die Anspannung.

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Da macht es vermutlich dann keinen Unterschied, ob die Autos EUR 20’000 oder 60 Millionen (wie an der Tour d’Elégance Pebble Beach) kosten.

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Die Erlösung kommt erst mit dem Start der Motoren

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Nun endlich darf losgefahren werden, der Blick richtet sich nach vorne.

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Auch der Ferrari 250 GTO darf sein Temperament zeigen und seine akustische Aura demonstrieren, die Bewunderung aller Zuschauer ist ihm sicher.

Pebble Beach Tour d'Elégance 2022 (© Frank Wilke / Classic-Analytics)

Aber fast noch mehr als der Ferrari hätte dieser kleine Prototyp, der Autobianchi Runabout von 1969, die Anerkennung des Publikums verdient, denn von ihm hätte man gar nicht unbedingt erwartet, dass er überhaupt fahren kann. Schliesslich ist er ein Konzeptfahrzeug, das auf dem Turiner Autosalon von 1969 seine Premiere erlebte.

Wir danken Frank Wilke von Classic-Analytics für die Fotos vom Anlass!

Dernière actu toute fraiche : La coulée se raconte sur les murs de l’église

Voici l’essentiel d’un article que notre équipe vient de trouver sur le web. Le thème va assurément vous convenir. Car le propos est « voitures anciennes ».

Son titre (La coulée se raconte sur les murs de l’église) parle de lui-même.

L’éditorialiste (présenté sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable.

Les infos divulguées sont ainsi appréciées crédibles.

L’article a été publié à une date notée 2022-08-20 21:52:00.

Texte :

La lave va retrouver l’église de Piton Sainte-Rose

SAINTE-ROSE. Débutée en 2017 avec le retour des scories autour de l’église Notre-Dame des Laves, la mise en lumière de la coulée 77 par la mairie, dans un but patrimonial et de développement touristique, va se poursuivre avec l’ambition de replonger l’édifice dans sa configuration du 13 avril 77…


Le 21/08/2022 à 08:32

Ce thème vous a passionné vous adorerez beaucoup ces livres:

CES BELLES VOITURES DONT A REVE….,Ouvrage .

Chars et véhicules blindés ; encyclopédie visuelle.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Opel, 50 ans de sportives.,A voir et à lire. .

International Guy, Tome 8 : Berlin.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Dernière actu toute fraiche : La Bretagne Classic, course cycliste internationale, passera à Grand-Champ, le 28 août – Grand-Champ

J’ai remarqué un texte sur internet dont la thématique est «voitures de collection».

Son titre saisissant (La Bretagne Classic, course cycliste internationale, passera à Grand-Champ, le 28 août – Grand-Champ) est sans ambiguïté.

L’auteur (identifié sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Il n’y a aucune raison de douter du sérieux de ces infos.

Le texte a été publié à une date mentionnée 2022-08-20 10:27:00.



Dimanche 28 août, la Bretagne Classic, épreuve du calendrier UCI World Tour passera par Grand-Champ. Il s’agit de l’événement sportif international du plus haut niveau en Bretagne. On retrouvera dans la course, les champions du Tour de France, Vingegaard et Pogacar, mais aussi le maillot vert Wout Van Aert et, bien sûr, les meilleurs Bretons : Gaudu, Barguil, Madouas. Il y aura dans le peloton 168 cyclistes de 30 nationalités qui étaient présentes au Tour de France.

La course traversera Grand-Champ dimanche 28 août ; entre 11 h 45 et 12 h 30. Elle entrera sur la commune par la D779 en passant par Le Poteau. Elle poursuivra par la D779 pour traverser la ville par la rue du Général-de-Gaulle, la Grand Rue et la route de Vannes pour rejoindre Meucon.

Pour sécuriser le passage du peloton, les organisateurs recherchent toujours des signaleurs. Les signaleurs sont mobilisés à un carrefour une demi-heure avant le passage de la course et jusqu’au passage de la voiture-balai (soit un maximum de 40 minutes).

Pratique

Contact : tranvaux.jean-yves@wanadoo.fr, ou tél. 06 80 98 91 53 ou 06 32 38 78 31.

Vous aimerez aussi:

Renault 4L.,Le livre . Distribué en librairie et centre commerciaux.

La Renault 12 de mon père.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

ABARTH, voitures de course….,Ouvrage .

Le Mans Classic (sous coffret).,Le livre Pour tous les pationnés.

Regardez cette page internet : Rolex Monterey Motorsports Reunion : Le Mans Classic à l’américaine

Voici l’essentiel d’un post que notre équipe vient de remarquer sur internet. Le propos va sans aucun doute vous convenir. Car le thème est « voitures anciennes ».

Le titre saisissant (Rolex Monterey Motorsports Reunion : Le Mans Classic à l’américaine) résume tout l’éditorial.

Identifié sous la signature «d’anonymat
», le journaliste est connu et fiable.

Il n’y a pas de raison de douter de la fiabilité de ces infos.

L’éditorial a été édité à une date notée 2022-08-20 17:47:00.

L’article original :

Organisé depuis 1951 sur l’un des golfs les plus sélects des Etats-Unis, le concours d’élégance de Pebble Beach aura lieu ce dimanche. Mais si de nombreux passionnés attendent ce moment devenu le point d’orgue de la Monterey Automotive Week, d’autres se sont pressés à environ 10 miles de là, sur le circuit de Laguna Seca.

Outre l’exposition dédiée au centenaire des 24 Heures du Mans, la « Rolex Monterey Motorsports Reunion » fonctionne selon des plateaux classant les voitures par période ou par catégories de course. Un peu comme Le Mans Classic (nous y avons d’ailleurs croisé Pierre Fillon, président de l’ACO, et Patrick Peter, organisateur de l’événement manceau), sauf que la manifestation dure six jours ! Toujours plus proche de nous, l’une des catégories met en piste un certain nombre de voitures ayant participé au Mans entre 1923 et 1955. Les autres plateaux sont très éclectiques et fournis : des voitures du championnat IMSA (1981-1991), mais aussi des bolides du Trans-Am, des anciennes F1, des Formula Atlantic, des LM Prototypes GT1 (1981-2005), des voitures du championnat SCCA (1995-1966), des petites Formula Junior, ou enfin des Le Mans Prototypes (1981-2005). Bref, il y a en a pour tous les goûts selon dix groupes et un programme assez chargé.


La piste continuellement occupée

Comme au Mans, les plateaux historiques sont entrecoupés de démonstrations et d’opérations de communication organisées par des constructeurs automobiles. Mc Laren y a fait rouler des voitures de série avec des clients à bord, Bentley y a organisé une parade (à laquelle nous avons participé), et la marque de voiture électriques californienne Lucid, dont la berline Air est exposée dans plusieurs manifestations de la Monterey Automotive Week, y a également orchestré des séances de roulage.

Nous vous proposons un diaporama réalisé au fil de notre visite, avec des photos prises depuis l’intérieur de « notre » Bentley lorsque nous étions en piste à (toute) petite vitesse, mais aussi des clichés réalisés dans les paddocks. Vous y verrez des voitures de course de toutes les époques, des trésors que l’on est heureux de voir à nouveau rouler, et même quelques gloires relativement récentes comme une Audi R8 LMP de 2005 ou une Mazda DLM4 de 1997.

Ce genre de manifestations, surtout aux Etats-Unis où la notion de marketing est très forte en sport automobile, est aussi l’occasion pour des gestionnaires de voitures de course historiques ou des restaurateurs de venir à la rencontre de clients potentiels. Un doux mélange de passion et de business, mais toujours dans une ambiance unique et sur un circuit qui fait partie de la légende du sport automobile américain.

Le site dédié à l’événement, avec le programme et la liste des engagés est accessible en suivant ce lien.

Toutes les photos sont ici

Livres sur le même thème:

PORSCHE CARRERA GT.,Le livre .

Tour Auto 2017.,Clicker Ici Ouvrage de référence.

ALPINE Berlinette, la reine des….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Métal Mousse.,Le livre Meilleur lecture.

Quoi penser de ce texte : Les différents roadsters conçus par Bugatti depuis près d’un siècle – 4Legend.com – AudiPassion.com

Dans le cadre de notre rôle de vous informer, nous publions ci-dessous un papier vu sur le web ce jour. Le propos est «voitures de collection».

Son titre (Les différents roadsters conçus par Bugatti depuis près d’un siècle – 4Legend.com – AudiPassion.com) est parlant.

Sachez que l’éditorialiste (identifié sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable.

Les révélations éditées sont par conséquent appréciées valables.

L’encart a été édité à une date mentionnée 2022-08-19 23:37:00.

Depuis plus de 110 ans, Bugatti crée des voitures exceptionnelles, dont de nombreux roadsters uniques en leur genre, réputés pour le plaisir de conduite inégalé qu’ils procurent. Les roadsters à deux places offrent toujours une expérience de conduite des plus pures et des plus extraordinaires. Au début de l’histoire de Bugatti – qui remonte maintenant à plus de 110 ans – le fondateur, Ettore Bugatti, et son fils, Jean, ont développé certains des roadsters les plus exaltants et les plus avancés de l’histoire de l’automobile, stimulés par l’enthousiasme de leurs clients.

Ettore et Jean ont toujours cherché à combiner des moteurs innovants et puissants avec une grande maniabilité, un design exceptionnel et le meilleur savoir-faire. Les voitures qu’ils produisaient étaient si bien conçues et si soigneusement étudiées qu’elles pouvaient aisément passer de voiture de course victorieuse aux 24 Heures du Mans à magnifique coupé et pur roadster. Du milieu des années 1920 à sa mort en 1939, Jean Bugatti a notamment inventé certains des roadsters les plus célèbres de l’histoire de l’automobile, construits en petit nombre et avec un souci absolu de perfection.

« Les roadsters Bugatti sont fascinants. Dans le passé, Ettore et Jean Bugatti ont montré comment l’émotion, le design et le savoir-faire peuvent être amplifiés par un certain type de véhicules. Lorsque nous nous immergeons dans la longue tradition de l’entreprise c’est toujours un moment qui nous permet de prendre conscience de ce qui constitue notre ADN de marque. Au cours des dernières décennies, Bugatti a développé certains des roadsters les plus exceptionnels jamais créés. », a déclaré Christophe Piochon, Président de Bugatti Automobiles.

Bugatti Type 40 A de 1930
Bugatti élargit sa gamme de Type 40 à partir de 1930 avec la Type 40 A. Le modèle repose sur un long châssis et un moteur 4 cylindres de 1,6 litres d’une puissance de 50 ch capable de propulser la voiture – qui pèse alors 850 kg – à 130 km/h. Ce n’est cependant pas la vitesse de pointe qui compte dans la Type 40 A, mais l’expérience vécue pour y parvenir : avec son moteur dynamique, son châssis agile et son habitacle ouvert, un trajet au volant d’une Type 40 A ne ressemblait à aucun autre. Entre 40 et 50 véhicules ont été produits, la plupart avec une carrosserie de roadster.

Bugatti Type 44 de 1929
Entre 1927 et 1930, Bugatti fabrique quelques rares exemplaires de la Type 44 dotés d’une carrosserie roadster, un modèle deux places léger, dépourvu de portières – les passagers grimpaient simplement à l’intérieur. La Type 44 possède un moteur 8 cylindres de 3,0 litres et environ 80 ch. Avec un couple puissant mais doux, ce roadster est capable d’accélérer jusqu’à 145 km/h tout en assurant un comportement routier agréable. Bugatti a vendu plus de 1 000 exemplaires du modèle Type 44, mais les modèles équipés de la carrosserie roadster étaient incroyablement rares.

Bugatti Type 49 de 1930
Successeur direct de la Type 44, la Type 49 arrive sur le marché en 1930. Les clients apprécient beaucoup sa maniabilité et son agilité. Un moteur 8 cylindres de 3,2 litres et environ 90 ch fournit au roadster de deux places de belles performances et notamment une vitesse de pointe pouvant atteindre jusqu’à 145 km/h. Pour ce modèle, Bugatti a porté une attention toute particulière au design en créant une silhouette élégante aux formes fluides. La Type 49 est aujourd’hui encore considérée comme l’un des plus élégants véhicules deux places construits à Molsheim.

Bugatti Type 41 Roadster Esders de 1932
Aucun autre véhicule du début de l’ère Bugatti n’est autant synonyme de qualité, d’élégance, de luxe, de performance et de grandeur que la Type 41 Royale. Seuls six de ces véhicules ont été produits à la main entre 1926 et 1933 – chacun avec une carrosserie personnalisée. Avec un empattement de 4,3 mètres et une longueur de plus de 6 mètres, la Royale est la voiture la plus grande, la plus grandiose et la plus puissante jamais construite à Molsheim à l’époque. Sous le capot extrêmement long se trouve un moteur 8 cylindres de 12,8 litres développant une puissance d’environ 300 ch – le prototype avait même 14 litres de cylindrée. Le magnat industriel Armand Esders a chargé Jean Bugatti de concevoir un roadster élégant, le Roadster Esders. Armand Esders souhaitant conduire sa voiture exclusivement de jour, Jean Bugatti a supprimé les deux phares du véhicule, le rendant ainsi encore plus élégant avec des lignes parfaites. Cependant, deux ans plus tard, la carrosserie du roadster a été remplacée par celle d’un coupé de ville. Une reconstitution du modèle d’origine fait aujourd’hui partie de la collection Schlumpf au Musée National de l’Automobile de Mulhouse.

Bugatti Type 55 Roadster de 1932
Cette évolution technique de la Type 43 reprend une grande partie du savoir-faire de Bugatti en matière de sport automobile : le moteur huit cylindres de 2,3 litres avec compresseur provient de la voiture de course Type 51. Ce moteur super sportif génère jusqu’à 160 ch, ce qui lui confère à l’époque des performances inouïes par rapport à ses concurrents presque centenaires. Pour ce qui est du châssis, Bugatti mise sur la configuration éprouvée de la voiture de course Type 54. Grâce à sa grande puissance et à son centre de gravité bas, ce roadster léger de 950 kg offre un comportement routier sportif et une tenue de route exceptionnelle. La Type 55 Roadster peut atteindre jusqu’à 180 km/h. Au total, seuls 38 exemplaires de la Type 55 ont été produits, sous forme de coupés et de roadsters.

Bugatti Type 57 Roadster Grand Raid Gangloff de 1934
Jean Bugatti construit la Type 57, une voiture de luxe rapide et sportive, à partir de 1933. Dès le départ, ses plans prévoient différents types de carrosserie pour ses clients. Le tout premier modèle Type 57 est équipé d’un moteur huit cylindres de 3,3 litres et d’une puissance de 135 ch – les modèles ultérieurs dépasseront les 200 PS. Le jeune Jean Bugatti encourage également la réalisation de constructions sur mesure par des carrossiers externes et le Roadster Grand Raid Gangloff de 1934 en est un exemple. Ce biplace se définit par les formes fluides du capot moteur, les renflements à l’arrière des sièges, un pare-brise en deux parties et des ailes aux courbes organiques. Entre 1934 et 1940, Bugatti a fabriqué environ 750 exemplaires de la Type 57, y compris des coupés, cabriolets, roadsters et voitures de courses. La Type 57 Roadster Grand Raid Gangloff reste un véhicule absolument unique.

Bugatti Type 57 SC Corsica Roadster de 1938
Également basé sur le modèle Type 57 SC, le Corsica Roadster a été développé en 1938. Son premier propriétaire était le colonel Godfrey Giles, qui en 1937 chargea le carrossier britannique Corsica Coachworks de lui fabriquer un Type 57 sur mesure selon ses propres idées et le design de son frère. Le résultat : un roadster de la plus grande beauté d’une forme unique et fluide, comme s’il avait été coulé dans un seul moule. L’intérieur est composé des meilleurs matériaux. Avec son moteur huit cylindres de 3,8 litres, le roadster d’environ 4,5 mètres de long peut atteindre une vitesse de pointe de plus de 200 km/h. Lors du Concorso d’Eleganza de 1998 à Pebble Beach, le jury a décerné à cette Bugatti le titre de « Best of Show ».

Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport de 2008
En 2005, Bugatti présente sa première hypersportive, la Veyron 16.4 puis en août 2008, la marque lance le premier roadster de son ère moderne : la Veyron 16.4 Grand Sport. Grâce à une construction monocoque spéciale, aucun compromis n’a dû être fait par rapport au toit rigide. La Grand Sport atteint 360 km/h sans son toit, tandis qu’avec l’élément de toit en polycarbonate, elle peut atteindre plus de 400 km/h. Avec la Veyron 16.4 Grand Sport, Bugatti a prouvé qu’il était possible de construire une voiture hypersportive en version roadster, extrêmement dynamique, rapide, confortable et sûre à conduire. En 2013, une variante encore plus puissante et plus concentrée – la Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse – bat le record du monde de vitesse en atteignant les 408,84 km/h et devient ainsi le roadster de série le plus rapide au monde. En hommage à ce record, Bugatti lance une très petite production de huit véhicules de l’édition limitée World Record Car (WRC) de la Veyron 16.4. Entre 2005 et 2015, 300 coupés Veyron 16.4 et seulement 150 Veyron 16.4 Grand Sport et Grand Sport Vitesse ont été produits à Molsheim, y compris des modèles et des éditions très spéciaux.

Photos : Bugatti

Ce objet vous a captivé vous apprécierez également ces livres:

Vivre sans voiture.,A voir et à lire. .

Les plus belles Fiat des….,A voir et à lire. . Disponible sur internet.

Sportives extrêmes.,Le livre .

Porsche 356, la genèse….,Clicker Ici Best sellers.

Sur internet : La Bretagne Classic traversera le pays de Pontivy le dimanche 28 août – Locminé

Je viens de remarquer cet éditorial sur la thématique « voitures de collection ». Avec régal nous vous en transmettons l’essentiel dans cette publication.

Son titre séduisant (La Bretagne Classic traversera le pays de Pontivy le dimanche 28 août – Locminé) parle de lui-même.

L’écrivain (identifié sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur internet.

Les infos divulguées sont de ce fait considérées crédibles.

L’article a été diffusé à une date notée 2022-08-19 08:03:00.



Dimanche 28 août, la Bretagne Classic, épreuve cycliste du calendrier UCI World Tour passera par les communes du pays de Pontivy. C’est l’événement sportif international du plus haut niveau en Bretagne. On retrouvera dans la course, les champions du Tour de France, les deux premiers Vingegaard et Pogacar, mais aussi le maillot vert Wout Van Aert et bien sûr les meilleurs bretons Gaudu, Barguil, Madouas. Le peloton comprendra 168 cyclistes de 30 nationalités, ce sont les mêmes équipes qu’au Tour de France.

Seize communes du pays de Pontiivy sont concernées

Partie de Plouay à 10 h 50, la course traversera Baud, peu de temps après, vers 11 h 25. Ensuite, les cyclistes rouleront sur les terres des pays d’Auray puis de Vannes avant de revenir vers le pays de Pontivy. Le peloton est attendu vers Plumelec aux alentours de 13 h 30. Puis, la course va traverser de multiples communes avec dans l’ordre : Saint-Jean-Brévelay, vers 13 h 40 ; Bignan, Locminé, Moréac, Evellys, vers 14 h 05 ; Pluméliau, Melrand, à 14 h 30 ; Guern, Locmalo, Guémené-sur-Scorff, vers 14 h 50 ; Ploërdut, Saint-Caradec-Trégomel, vers 15 h 20 ; Kernascléden puis Lignol, à 15 h 35. Et enfin, juste avant de boucler la boule à Plouay, les coureurs feront un coucou aux habitants de Berné, vers 16 h.

La course passera par 33 communes

« Pour sécuriser le passage du peloton, nous recherchons toujours des signaleurs, qui seront mobilisés à un carrefour une demi-heure avant le passage de la course et jusqu’au passage de la voiture-balai (soit un maximum de 40’). Ils recevront un tee-shirt et une entrée gratuite pour les deux journées de course de Plouay, les 27 et 28 août », annonce Damien Chemillé, chargé de communication. Partant et arrivant à Plouay et passant par 33 communes du Morbihan, l’événement sera diffusé en intégralité sur Eurosport et France TV, les deux dernières heures étant aussi en direct sur France 3 national.

Contact

Mail. tranvaux.jean-yves@wanadoo.fr, tél. 06 80 98 91 53 ou tél. 06 32 38 78 31.

Parutions sur le même objet:

Alfa Romeo tous les….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Mini, 60 ans.,Clicker Ici . Disponible dans toutes les bonnes bibliothèques de votre département.

Renaissance Alpine.,Le livre . Ouvrage de référence.

Voitures de Cuba, entre….,Le livre Vu à la TV.