A connaître cette page web : Collectionneur de vieilles voitures américaines, Benjamin aimerait ouvrir un musée

A-connaitre-cette-page-web-Collectionneur-de-vieilles-voitures

Nous exposons un nouvel encart qui va couronner notre revue de presse sur « voitures de collection ».

Le titre suggestif (Collectionneur de vieilles voitures américaines, Benjamin aimerait ouvrir un musée) est sans confusion.

Le chroniqueur (annoncé sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres posts qu’il a publiés sur internet.

Vous pouvez ainsi donner du crédit à cette information.

Le propriétaire aimerait installer un musée à Saint-Langis.
Le propriétaire aimerait installer un musée à Saint-Langis. ©Le Perche

Il est installé depuis seulement quelques jours sur les hauteurs de Saint-Langis-Lès-Mortagne (Orne), mais déjà un drapeau américain flotte à l’entrée du parking. Il suffit de tourner un peu les yeux pour voir des Chevrolet, Dodge et autres Mercury remplir le garage de Benjamin.

Chapeau de paille sur la tête et chemise à fleurs sur le dos, ce collectionneur est revenu en Normandie avec sa compagne (il a grandi près de Bayeux) après avoir longtemps vécu près de Perpignan, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Jeune collectionneur

En raison de sa grande passion pour les voitures anciennes, son déménagement n’est pas passé inaperçu. Trois camions ont été nécessaires pour acheminer ses bijoux à quatre roues. Il en possède une vingtaine au total.

« C’est une passion qui est venue un peu par hasard. J’adorais les vieilles voitures, mais je n’y connaissais rien. À mes 25 ans, j’ai sauté le pas et j’ai acheté ma première Américaine, une Dodge Dart de 67. Pendant longtemps, j’ai été le plus jeune sur les rassemblements », rembobine celui qui se fait appeler Benji Barker sur les réseaux sociaux.

La voiture du fils de Benjamin, repeinte selon ses souhaits.
La voiture du fils de Benjamin, repeinte selon ses souhaits. ©Le Perche

Il écume alors les tutos et autres forums et apprend la mécanique sur le tas. A tel point qu’il ouvrira près de Bayeux un magasin de revente de pièces détachées pour voitures anciennes. « Un jour un ami m’a mandaté pour importer une voiture. C’était la première fois que je faisais ça, et ça s’est plutôt bien passé. Avec le bouche-à-oreille, j’en ai importé plusieurs. » 

Spécialiste reconnu pour sa fine connaissance des modèles et des histoires de ces modèles vieux de 70 ou 80 ans, il est sollicité par des vendeurs dans un marché qui devient prospère et parfois très rentable.

« Pour certains, l’achat d’une voiture de collection est un placement très lucratif. En 10 ans, certains modèles sont passés de 11 000 à 60 000 euros. Une Américaine, ça ne décote jamais avec le temps. » 

Ne lui parlez pas trop néanmoins des Mustang, largement popularisés par le film Bullitt avec Steve McQueen. « Les prix de ces modèles n’ont plus rien à voir avec leur vraie valeur. » Benjamin préfère parler de passion plutôt que d’argent. Ces voitures, il les aime pour faire voyager les enfants, pas pour frimer le dimanche en été.

Vidéos : en ce moment sur Actu
Dans le garage, on retrouve des voitures des années notamment.
Dans le garage, on retrouve des voitures des années notamment. ©Le Perche

Avec le succès de son business, Benjamin et sa femme, écument les rassemblements et jouent à fond la Kustom Culture (esprit Rockabilly, années 50 et Pin-up notamment). Ils décident de partir aux USA puis au Canada pour vivre dans l’élément qui les passionne. Ils font alors de l’exportation de voitures vers l’Europe et surtout la France.

Bientôt des sorties menseuelles 

Aussitôt arrivé dans le Perche, Benjamin et sa compagne ont cherché des clubs qui proposent des sorties et des rassemblements entre passionnés. « On en a vu notamment à Mamers et près de L’Aigle. Notre envie c’est de se greffer à ces groupes et organiser une sortie le 3e dimanche de chaque mois. » Pour mieux profiter, il recherche en ce moment un espace où se poser, comme un parking. « J’ai déjà une piste mais j’attends une confirmation », fait savoir l’intéressé. Entre sa Chrysler Newport 1961, sa Buick Roadmaster 1992, sa Cadillac Fleetwood 66, sa Pontiac Grandville 75, son Imperial 66, sa Mercury Meteor 76 , sa Dodge Dart, sa Chrysler Newyorker 78 et sa Chevrolet Suberban 85, on peut dire que Benjamin aura l’embarras du choix le dimanche.

Mais finalement, en s’habillant comme dans les années 50, on était comme déguisés là-bas. On est donc rentrés deux ans plus tard.

Un musée vivant

La panoplie vestimentaire est un peu rangée au placard, mais l’envie est toujours la même. Depuis, le couple est devenu famille d’accueil et a plein de projets dans leur grande maison de Saint-Langis.

Ancien revendeur de pièces détachés, Benjamin a appris à bricoler par ses propres moyens.
Ancien revendeur de pièces détachées, Benjamin a appris à bricoler par ses propres moyens. ©Le Perche

« J’aimerais vraiment m’investir dans la vie locale et pourquoi pas ouvrir un musée. C’est mon rêve depuis longtemps. » Benjamin pense déjà à faire bâtir un bâtiment au-dessus de chez lui, après en avoir parlé au maire de la commune, Bernard Surcin. « Ce ne serait pas un musée traditionnel, avec les cordelettes et l’interdiction de toucher les voitures. Mais plutôt quelque chose d’ouvert, où l’on peut boire un coup, manger, et échanger entre passionnés. Un musée vivant quoi », se projette le trentenaire.

Benjamin possédait sa première américaine à l'âge de 25 ans.
Benjamin possédait sa première Américaine à l’âge de 25 ans. ©Le Perche

En attendant, il se démène pour organiser des rassemblements mensuels avec les passionnés du coin, via son association French Redneck (lire encadré). Papa cool, il a aussi « offert » une voiture à son fils. Une Pontiac Grandprix 1977. 

Benjamin a une voiture spécialement dédiée au 400m.
Benjamin a une voiture spécialement dédiée au 400 m. ©Le Perche

« Je lui ai dit qu’on pouvait la peindre comme il le voulait. J’essaie de lui transmettre ma passion, sans le pousser non plus. » Les balades sur les routes du Perche se font néanmoins de plus en plus rares. « Avec une consommation de 20 ou 30L/ 100 km, on essaie de faire attention en ce moment. » On en profite davantage avec les yeux.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Perche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

window._nli=window._nli||[],window._nli.push([« brand », »BNLI-1380″]),function(){var n,e,i=window._nli||(window._nli=[]);i.loaded||((n=document.createElement(« script »)).defer=!0,n.src= »

!function(f,b,e,v,n,t,s)
if(f.fbq)return;n=f.fbq=function()n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments);
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.defer=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)(window, document,’script’,

fbq(‘init’, ‘183114723670867’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

Bibliographie :

Les véhicules alliés de la libération.,Le livre .

Restaurez réparez votre Citroën 2CV.,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

Voiture de course vrombit !.,Le livre .

Chrysler 160-180 2-litres De mon….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Relecture de l’article : Corse : le corps d’un homme de 76 ans retrouvé dans le coffre d’une voiture carbonisée

A nouveau, ce blog va porter à votre connaissance un post qui circule sur le web. La thématique est «voitures de collection».

Le titre séduisant (Corse : le corps d’un homme de 76 ans retrouvé dans le coffre d’une voiture carbonisée) est sans détour.

Identifié sous la signature «d’anonymat
», le journaliste est positivement connu.

La fiabilité est de ce fait sérieuse concernant cet encart.

La date de parution est 2022-08-14 04:40:00.

l’essentiel
Un homme âgé de 76 ans a été retrouvé mort dans le coffre d’une voiture carbonisée à Ajaccio, samedi 13 août 2022.

Le corps d’un septuagénaire a été retrouvé dans le coffre d’une voiture carbonisée à Ajaccio, en Corse, ce samedi 13 août 2022. Selon des informations de nos confrères de Corse Matin, la victime n’était pas originaire de la ville et était inconnue de la justice locale.

L’homme de 76 ans avait toutefois des antécédents judiciaires, mais qui étaient très anciens, selon Le Parisien.

La thèse du suicide pas exclue par les enquêteurs

Une enquête pour déterminer les causes du décès a été ouverte par le procureur de la République d’Ajaccio. Si au moins deux homicides par balles ont été recensés en Corse depuis le début de l’été, la thèse du suicide n’est cependant pas exclue par les enquêteurs.

A lire:

Le guide de la Fiat 500.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Lancia, audace et élégance.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Les véhicules alliés de la libération.,Le livre . Ouvrage de référence.

Coffret….,Ouvrage .

Article tout frais : Marçon Classic reste « un rendez-vous coté » des amateurs de voitures anciennes

Notre staff va faire la lumière sur cet encart qui vient de paraître, dont la thématique est «voitures de collection».

Le titre saisissant (Marçon Classic reste « un rendez-vous coté » des amateurs de voitures anciennes) parle de lui-même.

L’auteur (annoncé sous le nom d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

La confiance est donc marquante en ce qui concerne ce texte.

Texte source en question :

Après deux ans d’absence, Marçon Classic a fait son retour, ces samedi 13 et dimanche 14 août 2022, à l’espace de loisirs du lac des Varennes. Un cadre propice à …

A lire sur un objet identique:

Youngtimers.,Le livre Pour tous les pationnés.

Métal Mousse.,Le livre . Distribué en librairie et centre commerciaux.

L’Austin Metro De mon père.,Ouvrage .

Alfa Romeo de 1910 à nos jours.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Regardez ce texte : Visite des réserves du musée Porsche à Stuttgart

Je vais tout vous révéler sur ce papier qui vient de paraître, dont le sujet est «voitures de collection».

Son titre (Visite des réserves du musée Porsche à Stuttgart) parle de lui-même.

Sachez que le rédacteur (annoncé sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres éditoriaux qu’il a publiés sur le web.

La confiance est ainsi importante concernant cet article.

L’article :

À Stuttgart, Porsche n’est jamais loin. La passion pour la marque transpire de partout. Au-delà de son impressionnant musée, le constructeur a accepté de nous montrer la partie immergée de l’iceberg en nous ouvrant ses réserves et archives. Bienvenue dans l’immense coffre à jouets de Porsche. 

Par

Nicolas Laperruque

Publié le 14/08/2022 – 09:00
Mis à jour le 14/08/2022 – 12:56.

Les réserves du musée Porsche sont une véritable caverne d’Ali Baba, témoin d’une histoire riche et incomparable.

D.R.


C’est dans les années 1950 que Porsche a commencé à conserver des voitures dans un but de collection. On ne parlait pas encore de sauvegarde du patrimoine, mais la marque allemande était certainement l’une des plus impliquées à l’époque dans la conservation de ces voitures dont plus personne ne voulait. Il s’agissait alors de voitures de compétition devenues indésirables sur les circuits en raison d’un changement de réglementation ou de l’arrivée d’un modèle plus performant. Aujourd’hui, la collection Porsche est regroupée dans un musée au design impressionnant, dans le berceau de la marque de Stuttgart. Un endroit qui comprend aussi des réserves fermées au public. 

<< Visitez les réserves du musée en photos >>

Les réserves du musée Porsche

Situé à quelques kilomètres à peine de l’ultra moderne bâtiment abritant le musée officiel Porsche, le hangar perdu au milieu d’une zone industrielle sans charme ne paye pas de mine. Pourtant, les quatre 911 Carrera RS de différentes époques soigneusement alignées sur le parking pourraient mettre la puce à l’oreille. Bienvenue dans les réserves du musée, un endroit qui abrite les plus belles pépites de la marque et une part importante de son ADN. 

En poussant la porte d’entrée, une Porsche 959 du Dakar nous fait face. Ce ne sera pas la seule voiture mythique de la visite. Des showcars ​​aux voitures de développement en passant par les voitures de production finies, la collection Porsche intègre tout ce qui fait le passé et le présent de la marque. 

Toutes les pépites de la marque

Si la collection globale de Porsche contient plus de 700 voitures, toutes ne sont pas exposées simultanément dans le musée. Certaines voitures voyagent dans les différents Porsche centers ou expositions temporaires à travers le monde. D’autres sont soigneusement conservées ici à longueur d’année et ne sortent jamais. Mais toutes ont un point commun : elles sont maintenues dans un état de propreté clinique, et la plupart roulent. De la première Volkswagen Coccinelle, œuvre du patron, aux dernières voitures de production, chaque Porsche semble raconter une histoire. Les réserves renferment plusieurs centaines de pièces, toutes spécifiques. Si les premières rangées rendent hommage aux racines de la marque, avec leurs lots de 356 ou 550, on peut retrouver l’ensemble de la lignée RS quelques mètres plus loin. 

Media Image

Image

Réserves Musée Porsche Stuttgart 550 Spyder

La Porsche 550 Spyder deviendra tristement célèbre avec la mort de James Dean

D.R.

Des prototypes uniques 

D’autres voitures sont plus surprenantes. Concept-car C88 destiné à la Chine, Porsche 989, première tentative de quatre-portes, maquettes de style à l’échelle 1, mulets de développement, voitures expérimentales dignes de Retour vers le futur, véhicules de compétition engagés aux quatre coins du monde et réunis ici… On pourrait rester des jours à observer ces allées remplies de pépites.

Et le spectacle se prolonge en l’air, de nombreuses autos étant stockées sur des racks. À noter que les techniciens qui travaillent sur ces autos savent tout de leur histoire dans les moindres détails, ajoutant encore à la transmission du patrimoine de la marque. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. 

Media Image

Image

Réserves Musée Porsche Stuttgart Proto Le Mans

Les gagnantes au Mans se reposent ici après leurs exploits.

D.R.

La mémoire de Porsche 

Retour au musée ou plutôt au-dessus de l’atelier vitré du bâtiment, où se trouvent les archives de l’entreprise Porsche AG. Aucun autre endroit ne vous rapprochera autant du cœur de la marque. Ici, les conservateurs répertorient, trient, numérisent et protègent soixante-dix ans d’histoire de la marque et quatre-vingt-dix ans d’histoire de l’entreprise. Les documents sont conservés dans des locaux surveillés de près, fermés au public et climatisés. En ouvrant une armoire coulissante, on replonge soudain dans l’ambiance du bureau d’études des années 1970.

Les travaux, plans, croquis sont conservés intacts, comme s’ils venaient d’être tracés. Dans une autre pièce, on stocke l’ensemble des photos de presse de l’histoire de Porsche. On parle ici de 2,5 millions de photos et diapositives classées dans des petits tiroirs avec les négatifs et fiches explicatives ! Il en est de même pour les brochures, manuels d’utilisation, affiches, publicités ou catalogues d’époque, tous conservés précieusement dans des dossiers. Une bibliothèque géante recense 4 000 ouvrages et 1 700 heures de matériel cinématographique consacrés à Porsche. Un travail de titan qui ne prendra jamais fin et qui illustre l’importance du patrimoine pour la marque allemande. 

Media Image

Image

Réserves Musée Porsche Stuttgart esquisses

On retrouve aussi des dessins d’époque. Ici les esquisses du premier Boxster

D.R.

Étiquettes

Ce objet vous a passionné vous adorerez également ces livres:

Restaurez réparez votre Mustang.,Clicker Ici .

La Renault Espace De mon père.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

L’Alfasud de mon père.,Ouvrage .

ALPINE, panorama illustré….,Ouvrage .

Que penser de ce texte : De la voiture de course au grand public : comment Michelin a créé un pneu spécial pour les véhicules électriques

A mentionner, ce post sur internet dont le propos est « voitures de collection » et qui va vous séduire.

Son titre troublant (De la voiture de course au grand public : comment Michelin a créé un pneu spécial pour les véhicules électriques) est sans équivoque.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», le rédacteur est positivement connu.

Cet article peut par conséquent être pris au sérieux.

L’article original :

Gomme noire, bande de roulement sculptée sur flan lisse. Rien ne ressemble autant à un pneu qu’un autre pneu. Et pourtant. Le pneumatique du véhicule électrique n’a pas grand-chose à voir avec son « ancêtre » du véhicule thermique. Question de « poids », de « répartition de charge », de « passage du couple moteur », « d’efforts et de contraintes », mitraillent en rafale les ingénieurs R&D si vous leur posez la question. Mais passons sur la leçon de physique pour retenir simplement l’idée-force : le pneu de la voiture électrique est spécifique. « Le véhicule est plus complexe, les exigences sont plus importantes », résume Philippe Jacquin, le directeur du développement du pneumatique chez Michelin.

Ce thème vous a captivé vous apprécierez également ces livres:

SIMCA en compétition (1969-1974).,Le livre .

Coffret….,Ouvrage .

24 Heures du Mans 2015, le livre….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Les plus belles Mustang.,Le livre .

Information pour vous : Visite des réserves du musée Porsche à Stuttgart

A noter, cet encart sur le web dont la thématique est « voitures de collection » et qui va vous satisfaire.

Le titre séduisant (Visite des réserves du musée Porsche à Stuttgart) est évocateur.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», le pigiste est positivement connu.

La confiance est en conséquence substantielle concernant cet article.

L’article :

À Stuttgart, Porsche n’est jamais loin. La passion pour la marque transpire de partout. Au-delà de son impressionnant musée, le constructeur a accepté de nous montrer la partie immergée de l’iceberg en nous ouvrant ses réserves et archives. Bienvenue dans l’immense coffre à jouets de Porsche. 

Par

Nicolas Laperruque

Publié le 14/08/2022 – 09:00
Mis à jour le 14/08/2022 – 09:47.

Les réserves du musée Porsche sont une véritable caverne d’Ali Baba, témoin d’une histoire riche et incomparable.

D.R.


C’est dans les années 1950 que Porsche a commencé à conserver des voitures dans un but de collection. On ne parlait pas encore de sauvegarde du patrimoine, mais la marque allemande était certainement l’une des plus impliquées à l’époque dans la conservation de ces voitures dont plus personne ne voulait. Il s’agissait alors de voitures de compétition devenues indésirables sur les circuits en raison d’un changement de réglementation ou de l’arrivée d’un modèle plus performant. Aujourd’hui, la collection Porsche est regroupée dans un musée au design impressionnant, dans le berceau de la marque de Stuttgart. Un endroit qui comprend aussi des réserves fermées au public. 

<< Visitez les réserves du musée en photos >>

Les réserves du musée Porsche

Situé à quelques kilomètres à peine de l’ultra moderne bâtiment abritant le musée officiel Porsche, le hangar perdu au milieu d’une zone industrielle sans charme ne paye pas de mine. Pourtant, les quatre 911 Carrera RS de différentes époques soigneusement alignées sur le parking pourraient mettre la puce à l’oreille. Bienvenue dans les réserves du musée, un endroit qui abrite les plus belles pépites de la marque et une part importante de son ADN. 

En poussant la porte d’entrée, une Porsche 959 du Dakar nous fait face. Ce ne sera pas la seule voiture mythique de la visite. Des showcars ​​aux voitures de développement en passant par les voitures de production finies, la collection Porsche intègre tout ce qui fait le passé et le présent de la marque. 

Toutes les pépites de la marque

Si la collection globale de Porsche contient plus de 700 voitures, toutes ne sont pas exposées simultanément dans le musée. Certaines voitures voyagent dans les différents Porsche centers ou expositions temporaires à travers le monde. D’autres sont soigneusement conservées ici à longueur d’année et ne sortent jamais. Mais toutes ont un point commun : elles sont maintenues dans un état de propreté clinique, et la plupart roulent. De la première Volkswagen Coccinelle, œuvre du patron, aux dernières voitures de production, chaque Porsche semble raconter une histoire. Les réserves renferment plusieurs centaines de pièces, toutes spécifiques. Si les premières rangées rendent hommage aux racines de la marque, avec leurs lots de 356 ou 550, on peut retrouver l’ensemble de la lignée RS quelques mètres plus loin. 

Media Image

Image

Réserves Musée Porsche Stuttgart 550 Spyder

La Porsche 550 Spyder deviendra tristement célèbre avec la mort de James Dean

D.R.

Des prototypes uniques 

D’autres voitures sont plus surprenantes. Concept-car C88 destiné à la Chine, Porsche 989, première tentative de quatre-portes, maquettes de style à l’échelle 1, mulets de développement, voitures expérimentales dignes de Retour vers le futur, véhicules de compétition engagés aux quatre coins du monde et réunis ici… On pourrait rester des jours à observer ces allées remplies de pépites.

Et le spectacle se prolonge en l’air, de nombreuses autos étant stockées sur des racks. À noter que les techniciens qui travaillent sur ces autos savent tout de leur histoire dans les moindres détails, ajoutant encore à la transmission du patrimoine de la marque. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. 

Media Image

Image

Réserves Musée Porsche Stuttgart Proto Le Mans

Les gagnantes au Mans se reposent ici après leurs exploits.

D.R.

La mémoire de Porsche 

Retour au musée ou plutôt au-dessus de l’atelier vitré du bâtiment, où se trouvent les archives de l’entreprise Porsche AG. Aucun autre endroit ne vous rapprochera autant du cœur de la marque. Ici, les conservateurs répertorient, trient, numérisent et protègent soixante-dix ans d’histoire de la marque et quatre-vingt-dix ans d’histoire de l’entreprise. Les documents sont conservés dans des locaux surveillés de près, fermés au public et climatisés. En ouvrant une armoire coulissante, on replonge soudain dans l’ambiance du bureau d’études des années 1970.

Les travaux, plans, croquis sont conservés intacts, comme s’ils venaient d’être tracés. Dans une autre pièce, on stocke l’ensemble des photos de presse de l’histoire de Porsche. On parle ici de 2,5 millions de photos et diapositives classées dans des petits tiroirs avec les négatifs et fiches explicatives ! Il en est de même pour les brochures, manuels d’utilisation, affiches, publicités ou catalogues d’époque, tous conservés précieusement dans des dossiers. Une bibliothèque géante recense 4 000 ouvrages et 1 700 heures de matériel cinématographique consacrés à Porsche. Un travail de titan qui ne prendra jamais fin et qui illustre l’importance du patrimoine pour la marque allemande. 

Media Image

Image

Réserves Musée Porsche Stuttgart esquisses

On retrouve aussi des dessins d’époque. Ici les esquisses du premier Boxster

D.R.

Étiquettes

Bibliographie :

PORSCHE, l’excellence.,Clicker Ici . Liste des points de vente sur internet.

La RENAULT 6 de mon père.,Ouvrage .

Apprendre l’anglais en Voiture: Histoires Courtes pour Débutants et Intermédiaires – A2 – B1.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Renaissance Alpine.,Le livre Vu à la TV.

Revue de presse internet : De la voiture de course au grand public : comment Michelin a créé un pneu spécial pour les véhicules électriques

Ce texte ayant pour thème « voitures de collection » circule sur internet, nous avons projeté de vous le dévoiler sans attendre.

Le titre (De la voiture de course au grand public : comment Michelin a créé un pneu spécial pour les véhicules électriques) en dit long.

Annoncé sous la signature «d’anonymat
», le pigiste est positivement connu.

Vous pouvez par conséquent faire confiance aux révélations qu’il publie.

L’article original en question :

Gomme noire, bande de roulement sculptée sur flan lisse. Rien ne ressemble autant à un pneu qu’un autre pneu. Et pourtant. Le pneumatique du véhicule électrique n’a pas grand-chose à voir avec son « ancêtre » du véhicule thermique. Question de « poids », de « répartition de charge », de « passage du couple moteur », « d’efforts et de contraintes », mitraillent en rafale les ingénieurs R&D si vous leur posez la question. Mais passons sur la leçon de physique pour retenir simplement l’idée-force : le pneu de la voiture électrique est spécifique. « Le véhicule est plus complexe, les exigences sont plus importantes », résume Philippe Jacquin, le directeur du développement du pneumatique chez Michelin.

Bibliographie :

Jaguar, tous les modèles….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Jaguar, tous les modèles….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Le guide de la Fiat 500.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Au-delà de Tesla, quel choix ?.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Quoi retenir de ce texte : L’ancienne cycliste de haut niveau Manon Bourdiaux va relever le défi du duathlon de Nevers, dimanche 14 août

Nous venons de remarquer cet article sur la thématique « voitures de collection ». Avec plaisir nous vous en révélons l’essentiel ici.

Le titre (L’ancienne cycliste de haut niveau Manon Bourdiaux va relever le défi du duathlon de Nevers, dimanche 14 août) résume tout l’encart.

Le journaliste (présenté sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur internet.

La fiabilité est donc substantielle concernant ce texte.

La date de publication est 2022-08-13 08:20:00.

L’article d’origine dont il s’agit :

Elle aura, peut-être, un petit avantage sur certains concurrents quand elle enfourchera le vélo. Mais elle dit que non.

Pourtant, les routes nivernaises, Manon Bourdiaux les connaît comme sa poche. L’ancienne cycliste de haut niveau (championne de France cadette de cyclo-cross en 2010 ; championne de France junior de poursuite individuelle en 2012 ; médaillée de bronze en poursuite individuelle junior aux championnats d’Europe en 2012 ; vainqueur du Chrono des Nations juniors en 2012), licenciée à la JGS Nevers, a, pourtant remisé son vélo au clou en 2016, après un grave accident de voiture.

« Garder la forme »

Dimanche 14 août, c’est un petit défi qu’elle compte relever. « C’est la première fois que je me lance dans ce type d’épreuve », annonce-t-elle. « Dans un premier temps, afin de garder la forme. Mais parce que c’est très intéressant et que ça va me permettre de m’étalonner un peu. Alors, oui, je vais revenir sur mes terres comme on dit. Voir aussi la famille, les amis. Mais c’est un gros challenge et il faudra être sacrément préparée. »

Dès qu’elle le peut, à la pause méridienne, elle va soit courir, soit nager, soit rouler à vélo. « J’essaie de la faire le plus régulièrement possible. »

Le triathlon de Nevers devient duathlon en raison de cyanobactéries

Manon Bourdiaux sait ce qui l’attend. « Je n’ai pas d’ambition particulière, simplement être classée le mieux possible et me faire plaisir avant tout. » Le tracé ? « Je l’ai un peu repéré en juin à vélo. Le long de l’autoroute, c’est assez particulier. S’entraîner dur, c’est bien, mais une compétition, ça n’a pas la même saveur. Je connais le sujet par cœur. Dimanche, il y aura de la concurrence. »

Au niveau course à pied, elle assure que ça risque d’être un peu compliqué. « Pendant l’hiver, je me suis blessée aux deux chevilles. Je vais tout miser sur la natation et le cyclisme. » 

Et si d’aventure, ça voulait bien rigoler pour elle, rien ne dit que Manon Bourdiaux ne retentera pas l’aventure. « Même si je m’entraîne le plus souvent possible, là, ce n’est pas la même chose. En fait, il y a un triathlète que je connais bien, Guillaume Dudragne, qui est licencié à Varennes-Vauzelles, qui m’a conseillé d’y aller et de me tester. Lui, c’est un habitué du rendez-vous. Je me dis quand même que le jeu en vaut bien la chandelle. »

Programme. Duathlon 6-9 ans : retrait des dossards de 8 h 30 à 9 h 15, départ à 9 h 30. Triathlon 10-13 ans : retrait des dossards de 8 h 30 à 9 h 45, départ à 10 h. Triathlon 12-19 ans : retrait des dossards de 8 h 30 à 12 h 30, départ à 10 h 45. Triathlon S : retrait des dossards de 8 h 30 à 12 h 30, départ à 13 h. Triathlon M : retrait des dossards de 14 h à 16 h 45, départ à 17 h 30.

Pierre Brérard

Bibliographie :

24 Heures du Mans 2013, le livre….,Ouvrage .

Apprendre l’espagnol en Voiture: Histoires Courtes pour Débutants et Intermédiaires A2 – B1: 12 Histoires Faciles en Espagnol et en Français pour Adultes et Enfants: Bilingue Text en Parallèle (B2).,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Porsche 911 type 964.,Le livre .

L’épopée Ligier en Formule 1.,(la couverture) .

Sur le web : l’histoire de la Gironde racontée par un ancien recteur d’académie

Sur-le-web-lhistoire-de-la-Gironde-racontee-par

Fidèle à sa vocation, ce site va vous présenter un encart assez complet qui se propage sur internet. Le thème est «voitures de collection».

Son titre (l’histoire de la Gironde racontée par un ancien recteur d’académie) est évocateur.

Annoncé sous la signature «d’anonymat
», le pigiste est connu et fiable pour plusieurs autres papiers qu’il a publiés sur internet.

Les infos divulguées sont donc appréciées véritables.

Le papier a été divulgué à une date notée 2022-08-13 05:28:00.

« La Gironde, une riche terre d’histoire »


« La Gironde, une riche terre d’histoire »

Éditions du Signe

Sous le titre « La Gironde, une riche terre d’histoire », ce sont donc 20 000 ans qu’il passe en revue, de la Préhistoire à nos jours, l’ultime case montrant Jean-Luc Gleyze et Pierre Hurmic. 98 pages au total, qui ont nécessité deux tomes. « Je l’ai négocié avec l’éditeur, les Éditions du Signe, à Strasbourg. Tout comme j’ai négocié d’avoir carte blanche pour le texte, et de choisir la documentation pour les dessinateurs. »

« L’image de la « Belle endormie » pour Bordeaux est complètement fausse. Elle a été instrumentalisée par Juppé pour valoriser son bilan »

Christophe Picaud, pour le tome qui va de la Préhistoire à la Révolution, et Alain Paillou, pour celui qui va de 1789 à 2022, ont donc dessiné les Piliers de tutelle, monument gallo-romain situé à l’emplacement d’une partie du Grand-Théâtre, d’après un dessin du XVIe siècle. Ou les Landes de Gascogne au XIXe siècle d’après une photo de Félix Arnaudin. Et quand il a fallu illustrer des notions plus théoriques (la réunion du Bordelais et du Bazadais au Xe siècle, l’essor des communes de la périphérie bordelaise dans l’entre-deux-guerres…), le texte de Jean-Pierre Poussou est situé dans la bouche d’un personnage, généralement féminin.

« La Gironde, une riche terre d’histoire »


« La Gironde, une riche terre d’histoire »

Éditions du Signe

« Ce n’est pas une bande dessinée au sens où on l’entend habituellement, reconnaît l’historien. Plutôt un texte mis en images, que je pourrais présenter en tant que tel à un éditeur. » Et qui pointe des aspects pas toujours bien connus de l’histoire du département : la fidélité à la couronne d’Angleterre pendant la guerre de Cent ans par exemple, sous la conduite de l’archevêque Pey Berland ; ou la tradition frondeuse de Bordeaux, particulièrement sensible pendant le Second Empire. « L’image de la « Belle endormie » est complètement fausse. Elle a été instrumentalisée par Juppé pour valoriser son bilan. »

« Les disparités entre les différentes parties de la Gironde se sont beaucoup atténuées au début du XXe siècle, quand la voiture a permis de venir et de rentrer de Bordeaux depuis Libourne et Blaye dans une même journée »

Mais au final, y a-t-il vraiment une identité girondine ? Bordeaux, le Médoc et le Réolais appartiennent-ils vraiment au même espace ? « Il y a des disparités, bien sûr, mais pas plus que dans les autres départements français. Et elles se sont beaucoup atténuées au début du XXe siècle, quand la voiture a permis de venir et de rentrer de Bordeaux depuis Libourne ou Bazas dans une même journée. »

Autant d’aspects que cette BD rend compréhensibles par un large public. Les deux tomes de « Gironde, une riche terre d’histoire » sont parus depuis quelques mois, un peu en catimini. « Plusieurs signatures sont prévues en septembre pour leur donner un peu plus de visibilité. »

Parutions sur le même thème:

Cycles motocyclettes automobiles….,Ouvrage .

Alpine, la passion bleue.,Ouvrage .

Construire ses voitures en Lego.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Au-delà de Tesla, quel choix ?.,Ouvrage .

Edito tout frais : Marçon Classic reste « un rendez-vous coté » des amateurs de voitures anciennes

Nos rédacteurs ont découvert un article sur le web dont la thématique est «voitures de collection».

Le titre suggestif (Marçon Classic reste « un rendez-vous coté » des amateurs de voitures anciennes) condense tout l’article.

Le journaliste (identifié sous le nom d’anonymat
) est positivement connu.

Vous pouvez en conséquence vous fier aux informations qu’il diffuse.

La date d’édition est 2022-08-13 10:55:00.

Voici lle « papier » dont il s’agit :

Après deux ans d’absence, Marçon Classic a fait son retour, ces samedi 13 et dimanche 14 août 2022, à l’espace de loisirs du lac des Varennes. Un cadre propice à …

Ce objet vous a passionné vous apprécierez pareillement ces livres:

Sur les routes de l’Est ; voitures, camions, bus et trains : les véhicules mythiques du bloc de l’Est.,Clicker Ici .

Au-delà de Tesla, quel choix ?.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Voitures de Cuba, entre….,Le livre Vu à la TV.

PORSCHE CARRERA GT.,Le livre .