Infos pour vous : « On est prêts! » : des conscrits de l’armée suédoise réagissent à l’entrée dans l’Otan

Voici l’essentiel d’un article que notre équipe vient de repérer sur internet. Le propos va clairement vous séduire. Car la thématique est « voitures anciennes ».

Son titre (« On est prêts! » : des conscrits de l’armée suédoise réagissent à l’entrée dans l’Otan) parle de lui-même.

Sachez que l’écrivain (identifié sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres textes qu’il a publiés sur internet.

Vous pouvez donc faire confiance aux infos qu’il divulgue.

La date de publication est 2024-02-27 10:24:00.

le Salon mondial du mobile (MWC) de Barcelone est l’occasion pour les fabricants de dévoiler de multiples innovations. De la voiture volante à l’ordinateur transparent, voici quelques nouveautés …

Publications sur le même thème:

Delage, la belle voiture….,Ouvrage .

Renault 5 Turbo.,Le livre .

ABARTH, voitures de course….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

VENTURI, GT à la française.,Le livre .

Retour sur l’article : onze villes créent des dérogations dans les ZFE

Voilà un papier que nous sommes heureux de signaler ici sur notre site. La thématique est « voitures de collection ».
Le titre (onze villes créent des dérogations dans les ZFE) est sans équivoque.

Présenté sous la signature «d’anonymat
», l’éditorialiste est connu et fiable pour d’autres articles qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez prendre connaissance de ces révélations en toute confiance.

Depuis la création des ZFE-m (zones à faibles émissions-mobilité) par la loi LOMe de 2019, et avec le soutien des neuf institutions nationales et internationales, la FFVE (Fédération française des véhicules d’époque) a travaillé auprès des métropoles ayant créé une ZFE afin de les convaincre d’accorder une dérogation de circulation aux véhicules de collection.

Cela sous entend que, si vous souhaitez vous déplacer en voiture ancienne dans une ZFE, il faudra que celle-ci soit enregistrée comme véhicule de collection.

Quelles villes ont une dérogation ?

Onze métropoles ont accordé une dérogation pour la circulation des véhicules de collection : Paris, Reims, Rouen, Nice, Toulouse, Montpellier Métropole, Lyon, Strasbourg, Saint-Etienne, Aix-Marseille-Provence et Grenoble.

La métropole du Grand Paris est sur le point d’annoncer la dérogation. Bordeaux est actuellement en phase de projet en vue de lancer la consultation auprès des autorités.

Rappelons que chaque collectivité est libre de fixer le périmètre, les critères et modalités d’accès à leur ZFE.

De nouvelles ZFE dès 2025

La ZFE, c’est un territoire dans lequel est instaurée une interdiction d’accès, le cas échéant sur des plages horaires déterminées, pour certaines catégories de véhicules polluants qui ne répondent pas à certaines normes d’émission.

Neuf autres agglomérations, qui dépassent 150 000 habitants, vont en créer une ; il s’agit d’Arras, Grand Annecy, Grand Nancy, Lille, La Rochelle, Fort de France, Clermont-Ferrand, Toulon et Plaine Commune même si, dans certaines agglomération, la pollution de l’air y soit inférieure aux seuils réglementaires fixés au niveau européen.

Carte grise collection, c’est quoi ?

Pour identifier un véhicule de collection, le champ Z de la carte grise doit comporter la mention « collection ».

Pour obtenir un tel certificat d’immatriculation, il est nécessaire de se procurer une attestation délivrée par le constructeur, son représentant ou la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE), avant de régulariser sa demande sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

Le certificat d’immatriculation « Véhicule de collection » est accordé à tous les véhicules présentant un intérêt historique et répondant à l’ensemble des conditions suivantes :

– avoir été construit ou immatriculé pour la première fois il y a au moins trente ans,

– ne plus être en production chez le constructeur,

– être conservé dans son état d’origine et n’avoir subi aucune modification essentielle quant aux caractéristiques techniques de ses composants principaux.

Ce thème vous a captivé vous apprécierez aussi ces publications :

RENAULT 8 GORDINI.,Ouvrage .

ALPINE Berlinette, la reine des….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Métal Mousse.,Le livre Meilleur lecture.

Les Dinky Toys série 24 -….,Le livre .

Ceci se propage sur internet : Faune Drôme classic. Le Suisse Marc Hirschi remporte la course

Dans le cadre de notre tâche de vous informer, nous publions ci-dessous un article vu sur internet ce jour. Le sujet est «voitures de collection».

Son titre suggestif (Faune Drôme classic. Le Suisse Marc Hirschi remporte la course) est parlant.

L’écrivain (annoncé sous le nom d’anonymat
) est connu et fiable pour plusieurs autres éditoriaux qu’il a publiés sur le web.

Il n’y a aucune raison de douter de la fiabilité de ces informations.

Le texte a été publié à une date notée 2024-02-26 10:26:00.

Voir mon actu

La 24e édition de la Faun Drôme classic s’est achevée dimanche 25 février à Etoile-sur-Rhône (Drôme). Les coureurs de l’équipe UAE ont dépassé tous les autres avec la victoire du Suisse Marc Hirschi, au lendemain de celle de son coéquipier Juan Ayuso.

Le coureur helvète a franchi la ligne d’arrivée après 4 heures 41 minutes, 28 secondes de course. Cinq secondes avant son coéquipier.

« Une belle attaque »

Après 189 kilomètres de courses, le premier Français a franchir la ligne d’arrivé est Warren Barguil. Le Breton est arrivé en quatrième position, 12 secondes après le premier coureur.

« C’était dur, car on était seulement cinq coureurs car Diego (Ulissi) est malade. Mais sinon, oui la journée a été bonne. Ayuso a mis une belle attaque. Moi j’étais derrière et j’ai pu en profiter pour ne pas travailler. Et dans les cinq derniers kilomètres j’attaque car je ne pensais pas avoir les jambes pour la montée finale« , a réagit Marc Hirschi après sa victoire. Le cycliste a en effet attaqué à cinq kilomètres de l’arrivée, malgré la pluie et le vent.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

Publications sur un objet semblable:

Alpine, Le sang bleu.,Ouvrage .

McQueen et ses machines, autos….,Clicker Ici .

L’Atelier automobile des princesses.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

La Renault 16 de mon père.,Ouvrage .

Relecture de l’éditorial : VIDÉO – Une voiture mythique passe à l’électrique : découvrez la nouvelle Renault 5

Dans le cadre de notre mission d’information, nous publions ci-dessous un papier vu sur le web aujourd’hui. La thématique est «voitures de collection».

Son titre (VIDÉO – Une voiture mythique passe à l’électrique : découvrez la nouvelle Renault 5) parle de lui-même.

Annoncé sous la signature «d’anonymat
», l’écrivain est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Le post peut de ce fait être pris au sérieux.

L’article a été édité à une date indiquée 2024-02-26 06:49:00.

Texte d’origine en question :

Renault relance sa mythique voiture, la R5, en version électrique.
Son développement constitue un enjeu de taille pour le constructeur français, qui mise beaucoup dessus.
Le 20H de TF1 a pu filmer en exclusivité le prototype de ce nouveau modèle, présenté ce lundi au Salon de Genève.

Suivez la couverture complète

Auto

Quand Luca de Meo est devenu patron de Renault, il y a quatre ans, voilà ce qu’il a découvert parmi les projets abandonnés de l’entreprise : l’idée d’un nouveau modèle R5. Le 20H de TF1 vous propose de découvrir en exclusivité le prototype de cette voiture inédite. Très vite, le PDG décide de faire construire cette nouvelle R5, dévoilée ce 26 février au Salon de Genève. Depuis son bureau situé dans le bâtiment des anciennes usines historiques de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), il supervise le projet le plus important dans la relance du constructeur français.

Un modèle au design semblable à l’original

Fabriquer en France une petite voiture électrique à 25.000 euros, personne d’autre ne le fait. « On est en train de parler d’un projet qui, selon nos estimations, amène 20 milliards d’euros d’investissements directs et indirects dans le nord de la France, souligne le chef d’entreprise. Cette voiture-là est l’une de celles qui vont démocratiser l’électrique en Europe, c’est sûr ! » 8,5 millions de R5 se sont vendues entre 1972 et 1993. 

Pour renouveler ce succès, les designers n’ont pas eu carte blanche : la nouvelle voiture doit ressembler à l’ancienne. « On voit que le capot était très horizontal, décrypte Nicolas Jardin, l’un d’entre eux. Elle avait un regard très frontal, avec un haillon, typique des Renault de l’époque. C’est vraiment des éléments qu’on a cherché à reconduire et retraduire de manière moderne. » Problème : l’ancienne R5 avait une forme très carrée, donc pas du tout aérodynamique. Les ingénieurs de Renault ont donc tâché de concilier ce design ancien et l’amélioration de ce paramètre.

1500 embauches prévues dans le Nord

L’autonomie de la nouvelle R5 est en effet primordiale dans le projet. Le 20H a pu filmer des images en exclusivité, à l’intérieur de l’usine où est fabriqué ce modèle, à Douai (Nord). Renault se livre ici à une véritable chasse aux coûts. La priorité ? La batterie, qui constitue un tiers du prix total de la voiture. Pour une même autonomie d’environ 400 kilomètres, celle de la R5 est plus simple que celle de la Mégane, sortie il y a deux ans. « On est parvenus à diviser le temps d’assemblage par deux« , se réjouit Pierre-Emmanuel Andrieux, le directeur du site. De quoi faire faire des économies à l’entreprise, mais aussi aux clients 

Ici, la firme souhaite fabriquer une R5 en moins de dix heures et se rapprocher des cadences réalisées par le géant américain Tesla. Pour ça, le nombre de pièces et de sous-traitants a été revu à la baisse. « 80% de nos fournisseurs sont implantés autour de nous, dans une zone entourant à 300 kilomètres l’usine« , indique Neyla Carrero, ingénieure dans l’usine de Douai. Avec le développement de la R5, Renault prévoit d’embaucher 750 personnes sur ce site et 700 autres dans la nouvelle usine de batteries, en train de sortir de terre, juste à côté.

  • Lire aussi

    Lire aussi

    VIDÉO – Votre voiture électrique pourra bientôt alimenter en énergie toute votre maison

Il s’agit donc d’un enjeu de réindustrialisation énorme pour cette petite voiture électrique, dont certains modèles d’essai, encore camouflés, roulent déjà à l’ouest de Paris. Impossible de la filmer entièrement, la nouvelle R5 sera présentée lundi, au salon de l’Automobile de Genève (Suisse).


T.A. | Reportage : Pierre GALLACIO et Stéphane DEPERROIS

Ce objet apporte des réponses à vos demandes vous apprécierez aussi ces parutions:

Youngtimers.,Le livre .

McLaren – coffret.,A voir et à lire. Meilleur ouvrage de sa catégorie.

ALPINE, panorama illustré….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Renault 4L.,Le livre .

Dernière actu pour vous : Au Havre, ce self garage solidaire permet de réparer soi-même sa voiture

Nous venons de prendre connaissance de cet article sur le thème « voitures de collection ». Avec plaisir nous vous en transmettons le principal plus bas.

Le titre (Au Havre, ce self garage solidaire permet de réparer soi-même sa voiture) parle de lui-même.

Sachez que le rédacteur (présenté sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur internet.

Vous pouvez donc faire confiance aux informations qu’il communique.

La date de parution est 2024-02-25 23:54:00.

Voir mon actu

Depuis janvier 2024, il existe au Havre (Seine-Maritime), Les Mécanos solidaires.

Ces derniers ont repris du service afin de permettre aux novices de réaliser eux-mêmes leurs réparations.

« Ici, on fait juste la réparation qui est nécessaire à la voiture »

C’est Denis Martel, un ancien mécano chevronné, qui guide et accompagne les adhérents dans toutes les manœuvres. On peut donc s’en sortir, même sans savoir-faire en mécanique.

« En tant que femme, je n’ai pas de connaissances en mécanique. J’ai souvent eu des déboires avec les garages, confie Marie Osbert. Ici, on fait juste la réparation qui est nécessaire à la voiture. »

Obligation de mettre les mains dans le cambouis

« Nous faisons des réparations simples, comme la vidange, l’échappement, les freins ou les rotules de direction, embraye Henry Marcu, le président de l’association. On ne fait pas les joints de culasse, l’embrayage, la courroie de distribution… L’idée, c’est de rester une heure ou deux, pas plus. »

Prêté par la Ville, le local de 200 m2 du self garage, situé au 19 rue des Magasins Généraux, est ouvert à tous. À condition d’accepter de se salir les mains, bien sûr !

Le principe, c’est de faire soi-même. Il faut être volontaire. Si une personne est porteuse d’un handicap, elle peut être assistée de quelqu’un.

Henry MarcuPrésident des Mécanos solidaires

L’association, qui a un rôle social, écologique et de sécurité routière, recommande de ne pas acheter de pièces sur internet. Elle préfère travailler avec des entreprises locales.

Vidéos : en ce moment sur Actu

En attendant, elle cherche encore des partenaires et mécènes pour renforcer son arsenal d’outils.

Infos pratiques :
Mécanos solidaires : 19 rue des Magasins Généraux, au Havre
Adhésion à 50 euros par an pour un foyer de deux véhicules. 25 euros pour les non imposables.
Ouvert les jeudi, vendredi et samedi.
Contact : 06 02 52 75 59 / [email protected]

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

Ouvrages sur le même propos:

Apprendre l’italien en Voiture: Histoires Courtes pour Débutants et Intermédiaires A2 – B1.,Ouvrage .

Cycles motocyclettes automobiles….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

CORVETTE, icône américaine.,Ouvrage .

Million Dollar Classics.,Ouvrage .

Revue de presse web : Pour transporter ceux qui n’ont pas de voiture, le centre social du Grand-Lucé innove | Le Courrier

Voici le plus substantiel d’un éditorial que nous venons de remarquer sur le web. Le propos va résolument vous satisfaire. Car la thématique est « voitures anciennes ».

Son titre (Pour transporter ceux qui n’ont pas de voiture, le centre social du Grand-Lucé innove | Le Courrier) en dit long.

Identifié sous la signature «d’anonymat
», l’éditorialiste est connu et fiable pour plusieurs autres textes qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez prendre connaissance de ces révélations en toute confiance.

Voir mon actu

Dans sa mission d’accompagnement des habitants du territoire de Lucé, le centre social rural du Grand-Lucé (Sarthe) prend à bras-le-corps le sujet de la mobilité, dans un secteur peu favorisé par les transports en commun. 

« On a bien le TIS qui traverse le territoire entre Le Mans et La Chartre, mais avec des horaires spécifiques, tôt le matin et le soir », indique Yohan Ragaigne, directeur du centre social. 

La mobilité est un sujet de préoccupation de la structure depuis près de 20 ans. 

« On travaille sur la mobilité des habitants dans le territoire depuis 2005. On avait réalisé à l’époque un diagnostic qui a mis en évidence les difficultés de se déplacer dans le canton ou vers Le Mans. Le fait d’avoir installé un relais France Services au centre social a permis de répondre à des besoins, mais ce n’est pas suffisant », ajoute le directeur. 

Des chauffeurs bénévoles

Pour aller plus loin, la structure a imaginé un système de transport solidaire, en plus des navettes du mercredi et du Réso ‘ap, basé sur le bénévolat.

Le système commence à prendre forme.

« On avait besoin d’une action complémentaire à Réso ‘Ap, on a réfléchi et En voiture Simon est née ». Actuellement, les responsables du centre social de Lucé sont en train de mobiliser les bénévoles, au nombre de cinq aujourd’hui.

Vidéos : en ce moment sur Actu

« En voiture Simone » est un système de transport à la demande qui devrait fonctionner avant la fin du premier semestre 2024. 

C’est le centre social qui prendra les demandes des usagers. Ces derniers devront se manifester 48 h avant leur déplacement.

En voiture Simone vivra grâce à la mobilisation de conducteurs bénévoles qui seront amenés à aller chercher les usagers chez eux, à les emmener sur leur lieu de destination et à les ramener.

« Le bénévole utilisera sa propre voiture et donnera de son temps pour accompagner la personne véhiculée », détaille Yohan Ragaigne. Les déplacements pourront se faire en local, ou plus loin, vers Montval-sur-Loir ou Le Mans par exemple. 

Défraiement 

En contrepartie, le chauffeur sera remboursé de ses frais de déplacement, selon le barème des impôts et la cylindrée de son véhicule (0,66 €/km en moyenne).

Le déplacement sera couvert par l’assurance du centre social rural de Lucé.  

Le bénéficiaire, quant à lui, sera facturé en fonction de ses revenus, sur une grille de quotient familial. 

« Ce système participatif et citoyen permet de mobiliser des bénévoles qui ont envie de s’investir dans une action au service des autres, et il sera accessible à tous », fait savoir le directeur.  

Gommer des incohérences

En voiture Simone espère ainsi répondre, à terme, à une demande et gommer des incohérences existantes sur le territoire. 

La mobilité, un enjeu majeur en milieu rural

Depuis 2005, le centre social rural de Lucé organise une navette tous les mercredis pour les habitants de l’ancien canton du Grand-Lucé, de chez eux vers la ville centre. Cette dernière profite encore aujourd’hui à une vingtaine de bénéficiaires, au tarif modique de 3 € A/R, pour se rendre le mercredi matin au Grand-Lucé, quelque soit le motif (marché, médecin, vétérinaire, visiter un ami…) Il suffit pour en bénéficier de s’inscrire au centre social avant le mardi 17h. Cette navette peut aussi permettre à des habitants de se rendre au séance de cinéma de Belleville le mardi après-midi. Huit bénévoles vont vivre ce service. De plus, depuis 2015, Réso’Ap (Réseau de mobilité fondé par la MSA et Générations Mouvement) propose aussi ses services sur le territoire. Trois bénévoles le font vivre pour une dizaine de bénéficiaires. Le centre social véhicule, enfin, les jeunes de 3 à 11 ans de l’accueil de loisirs du mercredi après-midi vers leur activité sportive au Grand- Lucé. 

« Un jeune de 16 à 25 ans du Grand-Lucé dépend de la Mission locale de Montval-sur-Loir. En cas de rendez-vous, sans moyen de locomotion, il n’existe aucun transport entre ces deux villes. En voiture Simone pourra y répondre ! ». 

Pour faire du projet une réalité, le centre social recherche encore des personnes intéressées pour y prendre part. 

« Plus elles seront nombreuses et moins ce sera contraignant ».

Une réunion de présentation de En voiture Simone sera organisée dans les semaines qui viennent. Les bonnes volontés sont attendues.

Renseignement « En voiture Simone » et navette du mercredi au centre social de Belleville au Grand-Lucé au 02 43 40 92 76.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

Ce sujet vous a intéressé vous apprécierez également ces livres:

Citroën 2CV fourgonnette De….,Ouvrage .

Renault 25 De mon père.,Ouvrage .

Citroën 2CV sur les 5 continents.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Les véhicules alliés du D-Day.,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Dernière actu toute fraiche : VIDÉO. « C’est le bijou de la voiture », il coule des plaques d’immatriculation à l’ancienne

Cet encart de quelques lignes ayant pour thématique « voitures de collection » a été décelé sur le web, nous avons projeté de vous le dévoiler dès à présent.

Le titre (VIDÉO. « C’est le bijou de la voiture », il coule des plaques d’immatriculation à l’ancienne) résume tout le papier.

Le rédacteur (identifié sous le nom d’anonymat
) est positivement connu.

La confiance est donc sérieuse concernant cet encart.

Voici ll’article :

La plaque d’immatriculation suit le véhicule. Hors de question pour les amoureux de voitures anciennes de poser une plaque de PVC sur leur carrosse ! Et c’est là qu’intervient Sébastien. Cet artisan fabrique des plaques avec la même méthode qu’en 1934.

Sébastien Nava fabrique des plaques d’immatriculation destinées aux voitures anciennes. Le passionné de vieilles voitures s’applique à respecter le savoir-faire de ses prédécesseurs qui n’a pas changé depuis 94 ans. 

Dans la fabrication des plaques, seul le matériau utilisé a évolué. L’aluminium a été remplacé par un alliage moins polluant. La typographie des caractères de fonderie en relief rivetés est d’époque. Sébastien reste fidèle au savoir-faire d’origine.

 « La méthode reste la même. La technologie a légèrement changé. Nous sommes passés de moule acier au moule silicone. Le creuset à gaz est devenu un creuset électrique, mais la typographie et les caractères restent les mêmes, totalement identiques à 1930 » détaille Sébastien Nava, fabricant de plaques d’immatriculation pour voitures anciennes. 

Une paire de plaques, c’est un peu plus d’une heure de travail. Tout est manuel. Le polissage se fait pièce par pièce. Parfois, quatre passages sont nécessaires pour une finition « miroir ». 

Toutes les machines de l’atelier sont celles créées par André Maillefaud dans son petit atelier parisien. Sébastien a racheté l’entreprise en 2020 en plein Covid-19. Il espère retrouver Le Label Entreprise du Patrimoine vivant acquis par son prédécesseur. « Passer sur des machines modernes me ferait perdre l’héritage du temps. Loin de moi cette envie. Il faut perdurer pour que cette marque dure toujours » revendique l’artisan.

La plaque d’immatriculation est plus “qu’un produit réglementaire obligatoire ». Pour les collectionneurs, c’est une véritable « parure » qui s’exporte dans le monde entier. « Sur une voiture qui a été fabriquée dans les années 1930, 40 ou 50, on a envie de mettre une plaque de la même époque et pas une plaque en PVC« .

C’est le bijou de la voiture, la petite touche finale. Ça termine la voiture.

Sébastien Nava,

fabricant de plaques d’immatriculation pour voitures anciennes

Ces plaques noires seront bientôt centenaires. Ici, se faire plaquer c’est une histoire qui dure.

Ouvrages sur le même thème:

La Peugeot 605 de mon père.,Ouvrage .

Peugeot V6, 50 ans de prestige….,A voir et à lire. .

La Voiture versée.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Renault 5 Turbo.,Le livre .

Que penser de ce texte : Rétro Argus Classic

A mentionner, cet article sur le web dont le sujet est « voitures de collection » et qui a des chances de vous plaire.

Le titre (Rétro Argus Classic) est sans ambages.

Sachez que le journaliste (annoncé sous le nom d’anonymat
) est connu et fiable.

Vous pouvez donc donner du crédit à cette actualité.

Voici ll’article dont il s’agit :

Il y a 70 ans, Citroën équipait pour la première fois une voiture de série d’une suspension hydropneumatique. DS, CX, XM, Xantia, C5, C6… ce système révolutionnaire s’est imposé sur de …

A lire:

Citroën, 100 ans – coffret.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Vivre sans voiture.,A voir et à lire. .

Cycles motocyclettes automobiles….,Ouvrage .

Le guide de la Porsche 911….,Ouvrage Recommnandé par la presse.

Dernière actualité toute fraiche : Casa Vintage Festival. Des voitures de collection mises aux enchères  

En explorant internet j’ai vu un article qui va vous ravir. Sa thématique est « voitures de collection ».

Son titre (Casa Vintage Festival. Des voitures de collection mises aux enchères  ) est sans ambages.

Annoncé sous le nom «d’anonymat
», le journaliste est connu et fiable pour d’autres éditoriaux qu’il a publiés sur internet.

Le papier peut donc être pris au sérieux.

Sachez que la date d’édition est 2024-02-23 14:20:00.

C’est une vente aux enchères inédite qui attend ce samedi 24 février à 10 heures les passionnés de l’automobile de collection dans le Royaume. Prévue au sein de l’Automobile Club du Maroc à Bouskoura, elle accueillera des véhicules de légendes dans un état de restauration de belle facture. Il va sans dire que ces mêmes véhicules trouveront, à coup sûr, leurs nouveaux propriétaires.  

C’est à l’occasion du Casa Vintage Festival qui se déroule du 21 au 25 février courant au siège de l’Automobile Club du Maroc que ces véhicules défileront sous le regard du public et à la plus grande joie des amateurs et autres collectionneurs de véhicules d’époque. Dans le détail, chaque voiture exposée sera accompagnée d’une fiche technique détaillée, fournissant des informations cruciales sur leur historique et leurs caractéristiques techniques. Par ailleurs, un expert sera à la disposition des acheteurs intéressés afin de les guider et surtout de répondre à toutes leurs interrogations.

Lire aussi | La Dacia Spring s’offre un profond lifting [Vidéo]

Une vente aux enchères qui sera orchestrée par un commissaire-priseur expérimenté. Concernant le déroulé de cette vente, chaque voiture sera présentée dans un ordre établi, et le commissaire-priseur annoncera la mise à prix. Pour participer, il suffira de faire un signe clair en levant la main, la voiture étant adjugée au plus offrant. Ainsi, le meilleur enchérisseur deviendra le nouveau propriétaire de la voiture de ses rêves.

Quid des voitures présentes ? Les amateurs du genre ne devraient guère rester insensibles au charme de quelques modèles exceptionnels qui ont été pour la plupart des succès commerciaux, mais qui, surtout, ont marqué des générations de Marocains, tant ces mêmes modèles ont laissé leurs empreintes dans l’imaginaire collectif. Au programme, une Ford Mustang V8, une Peugeot 403, une Chrysler Plymouth P24, une Mercedes 230 coupé, une Renault 4CV, une Mercedes 220 B, une Peugeot 203, une Fiat 124 Spécial, une Simca 1501, une Desoto Firedome, une Citroën 2 CV, une Citroën Traction et une Trumph TR6 seront les stars automobiles qui défileront, parées de leurs plus beaux atours, pour séduire les amateurs du genre.

Parutions sur le même thème:

100 ans Maserati.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Savoir réparer et entretenir sa voiture.,Ouvrage .

CES BELLES VOITURES DONT A REVE….,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Tour auto 2018.,Le livre .