A noter, ce papier sur le web dont la thématique est « voitures de collection » et qui est susceptible de vous ravir.

Le titre (Lamborghini Espada 400 GT, la première Lamborghini à quatre places) parle de lui-même.

Annoncé sous le nom «d’anonymat
», l’écrivain est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres articles qu’il a publiés sur internet.

Vous pouvez lire ces informations en toute sécurité.

Cela fait maintenant 60 ans que Lamborghini utilise son légendaire moteur 12 cylindres sur ses modèles les plus emblématiques. Parmi les premières voitures de la marque à recevoir un V12, citons l’Espada 400 GT. Une auto singulière, la première quatre places de Lamborghini, qui est restée le modèle le plus vendu de la société pendant des années.

Dès le début de son aventure en tant que constructeur automobile, le fondateur Ferruccio Lamborghini a été très clair sur son objectif : produire la meilleure GT qui soit, une voiture de sport rapide capable de rester confortable et aux finitions luxueuses. Mieux que Ferrari, voilà qui était dit. L’Espada 400 GT, dévoilée au Salon de l’Automobile de Genève en mars 1968, est la voiture qui a le mieux représenté cette volonté.

, A découvrir cet édito : Lamborghini Espada 400 GT, la première Lamborghini à quatre places

L’Espada pouvait accueillir confortablement quatre adultes, avec plus d’espace pour les passagers et les bagages que la précédente 400 GT 2+2 et la Islero 400 GT 2+2. L’Espada était également dotée d’une finition de très haut niveau, avec du cuir et des matériaux nobles, et la possibilité de choisir en option une climatisation. A partir de 1969, la direction assistée fut introduite, puis proposée de série en 1972. A partir de 1974, l’Espada 400 GT devenait également disponible avec une transmission automatique.

La base mécanique de l’Espada est le moteur 12 cylindres en V à 60°, apparu en 1963. D’abord de 3,5 litres, il fut porté à 4,0 litres dès 1964. De 325 ch à 7200 tr/min, il proposait ensuite 350 ch à 7500 tr/min sur l’Espada Série II, présentée en 1970.

Alimenté par six carburateurs horizontaux Weber 40 DCOE, le V12 possédait un poids relativement faible de 232 kg, grâce à l’utilisation massive d’aluminium, non seulement pour la culasse, mais aussi pour le vilebrequin et les pistons. Il était monté à l’avant, légèrement en avant par rapport aux précédentes Lamborghini 350/400 GT, pour améliorer l’habitabilité et était facilement accessible grâce à la grande ouverture du capot en aluminium.

Le châssis, dérivé de celui de la 400 GT, était allongé, l’empattement passant à 2650 mm. L’Espada 400 GT était aussi élargie, passant à 149 cm. La suspension avait quatre roues indépendantes avec double triangulation et ressorts hélicoïdaux. En novembre 1968, une Espada « Lancomat » équipée d’une suspension hydropneumatique fut présentée au Salon de l’Automobile de Turin. Il s’agissait d’un système proposé en option mais qui, en réalité, sera choisi par très peu de propriétaires. Avec une vitesse de pointe comprise entre 245 et 260 km/h, l’Espada 400 GT pouvait suivre la Miura pourtant plus sportive.

À l’époque de sa présentation, l’Espada était la voiture à quatre places la plus rapide du monde. Caractérisée par une ligne carrée et extrêmement innovante signée Carrozzeria Bertone, elle a connu un succès commercial réel. Sa polyvalence et son espace intérieur, malgré sa faible hauteur de 119 cm seulement, lui ont permis de toucher une large clientèle. 1226 unités ont été produites en trois séries :

  • l’Espada 400 GT Series 1 de 1968 à 1969 en 176 exemplaires ;
  • l’Espada 400 GTE Series II de 1970 à 1972 à 578 exemplaires ;
  • l’Espada 400 GTS Series III de 1972 à 1978 à 472 exemplaires.

Basée sur l’Espada 400 GTE Série II, l’Espada VIP a été présentée en 1971 : 12 exemplaires ont été produits. Il s’agissait d’une série spéciale, initialement caractérisée par une couleur orange spécifique et une sellerie en cuir bicolore orange/noir, mais elle a ensuite été produite dans d’autres combinaisons de couleurs. À l’intérieur, la version VIP intégrait un minibar et un réfrigérateur, logés dans les panneaux latéraux arrière. On retrouvait aussi une télévision, plus précisément une Brionvega Algol 11, située au-dessus du tunnel de transmission pour les occupants des sièges arrière. La VIP est, aujourd’hui, l’une des versions les plus recherchées par les collectionneurs d’Espada.

Parmi les propriétaires les plus célèbres de la Lamborghini Espada figure Paul McCartney. Passionné de Lamborghini, McCartney avait acheté une Espada Série III de 1972 avec conduite à droite et boîte de vitesses mécanique, intérieur en cuir rouge. La voiture était souvent utilisée par son épouse de l’époque, Linda… qui l’a malencontreusement fait finir dans un étang, en la garant au point mort sans frein à main.

Crédit photo : Lamborghini, Museo Nicolis

Lecture:

Lorraine-Dietrich, de la voiture….,Le livre Pour tous les pationnés.

Salmson, la belle….,(la couverture) .

DS, 50 ans de passion.,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Michelin à la….,Le livre .